En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu INRA Logo des partenaires BASC

LabEx BASC

MOTUS - MOdeling of Temperature in Urban and peri-urban Systems

Financé dans le cadre de l'Appel à projet Blanc 2014, le projet MOTUS se déroulera sur 2 ans (2015-2016).
Poster MOTUS Mars 2015

Porteur du projet : Patrick STELLA (SAD-APT)

Equipes partenaires

  • Équipes BASC : SAD-APT, LSCE, ECOSYS
  • Équipes hors BASC : ENSP, CNRM, Université de Pékin, Laboratoire Image Ville Environnement, Laboratoire Mobilité-Réseaux-Territoires-Environnement

Contexte et objectif

L’urbanisation modifie significativement tous types d’échanges entre la surface et l’atmosphère (chaleur, vapeur d’eau, gaz à effet de serre, composés chimiques, poussières). L’une des conséquences les mieux connues est le phénomène d’îlot de chaleur urbain. Ces températures plus élevées en milieu urbain qu’en milieu rural engendrent entre autres des risques sanitaires et des épisodes de pollution, qui affectent également les zones proches des cités, appelées péri-urbaines. Dans un contexte de réchauffement climatique et d’accroissement de la population (et donc de probable extension des zones urbaines), ces risques ne peuvent être qu’exacerbés au cours des prochaines décennies. Il est donc nécessaire aujourd’hui d’envisager des solutions afin de les réduire, sinon de les limiter.

Le projet proposé vise donc, à partir de modèles existants, de nous doter au sein de BASC d’un outil de modélisation capable de simuler les différents échanges se produisant entre la surface et l’atmosphère en milieu urbain et péri-urbain, afin (à terme) d’explorer (entre autres) les possibilités d’atténuation de l’îlot de chaleur urbain et ses conséquences sur le climat des zones péri-urbaines. En outre, le projet cherchera :

  • à initier des collaborations avec des laboratoires extérieurs travaillant sur ces thématiques,
  • se doter au sein des équipes BASC d’un modèle du bilan d’énergie de surface des zones urbaines permettant (i) un couplage avec les modèles à plus grande échelle disponibles au sein des laboratoires de BASC afin de (ii) mener à termes des études d’impact,
  • de concrétiser ce travail par la préparation d’autres projets plus ambitieux (de type ADEME ou ANR).

Enfin, l’estimation des échanges de chaleur du phénomène d’îlot de chaleur urbain étant un prérequis à l’étude d’autres phénomènes tels que la pollution atmosphérique, il permettra par la suite d’initier d’autres projets sur ces thématiques.

Workshop « Le climat urbain : modélisation des échanges de chaleur et de polluants »

1-2 avril 2015 AgroParisTech, 16 rue Claude Bernard - Paris

L’objectif de ce workshop était de regrouper les scientifiques travaillant (ou démarrant) sur « Le climat urbain : modélisation des échanges...

Lire la suite