En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu INRA Logo des partenaires BASC

LabEx BASC

PomPuceDom - Impact de la domestication sur l’adaptation d’insectes ravageurs suceurs‐piqueurs chez les arbres fruitiers : vers une lutte biologique contre les pucerons chez les pommiers ?

Financé dans le cadre de l'Appel à projet Emergence 2016, le projet PomPuceDom se déroulera sur 2 ans (2017-2018)
Poster PomPuceDom Nov16

Porteur du projet : Amandine CORNILLE (GQE-Le Moulon)

Partenaires

  • Unités BASC : GQE-Le Moulon, ESE, EGCE
  • Partenaires non académiques : Groupe de recherche en agriculture biologique (GRAB)
  • Partenaires académiques hors BASC : CBGP, IRHS, IGEPP, Forestry Department - Tarbiat Modares University (Iran)

Résumé

Ce projet vise à acquérir des données préliminaires pour préparer des dépôts de projets ANR ou européens, et à la mise en place de collaborations entre les laboratoires ESE, GQE-Le Moulon, EGCE, l'INRA, et un partenaire non académique (Groupe de Recherche en Agriculture Biologique), pour comprendre l'impact de l'anthropisation, plus particulièrement de la domestication, sur l'adaptation des pucerons ravageurs à ses hôtes, les pommiers.

Une première étape cruciale à cette problématique consistera à : 1) retracer l’histoire évolutive du puceron cendré des pommiers en Eurasie par des approches de génétique des populations. D’autre part, les pucerons sont les hôtes de bactéries endosymbiotiques qui peuvent jouer un rôle dans l’adaptation des pucerons à leurs hôtes. Ce projet testera si la domestication a pu engendrer des changements de communauté d’endosymbiotes en 2) caractérisant la communauté bactérienne associée aux pucerons sur hôtes cultivés versus sauvages par des approches de métagénomique.

Outre la compréhension de l’adaptation des insectes ravageurs face aux changements récents de l'anthropocène, ce projet permettra de développer des innovations techniques visant une agriculture durable biologique de lutte contre les pucerons parasites dans la production des pommes, à l’heure de l’apparition de résistance par la plupart des ravageurs de cultures économiquement importantes.