En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Comité Interne en Agriculture Biologique

CIAB - Comité interne en agriculture biologique

UGEBIO (2015-2019) Utilisation et gestion de la biodiversité cultivée en agriculture biologique

Proposée en réponse à la diversité des besoins locaux en variétés, la sélection participative requiert des concepts et méthodes originaux de gestion de la biodiversité cultivée. Sur le cas du blé tendre, le projet couple développement d'outils statistiques et de génétique quantitative, analyse sociologique de la co-construction par les chercheurs et les agriculteurs, et évaluation des premières variétés-populations obtenues.

Le développement de l'agriculture biologique (AB) est limité par un manque de variétés végétales adaptées à la diversité des pratiques rencontrées et sou vent ne repose pas sur un déploiement suffisant de la diversité cultivée dans l'espace et dans le temps. En effet, peu de sélectionneurs travaillent pour l'AB en raison de la petite taille du marché et, lorsqu'ils le font, ils ne peuvent développer des variétés adaptées à la diversité des pratiques et des conditions rencontrées. Une des approches pour répondre à ces enjeux est de décentraliser la sélection variétale directement dans les conditions agroécologiques des fermes « bio» en mettant en oeuvre un processus participatif associant les agriculteurs, voire d'autres acteurs de la filière. S'engager dans cette voie induit des besoins forts en termes de recherche sur les concepts et les méthodes de gestion de la biodiversité cultivée. Bien que des travaux soient engagés sur cette approche de sélection participative (SP), notamment à l'Inra, il reste cependant à tester, finaliser et rendre plus génériques un certain nombre d'outils et de méthodes en cours de développement, à analyser le processus de co-construction autour de ces méthodes originales et à évaluer 1'intérêt de variétés-populations issues de la SP et 1 'impact de ce processus sur le maintien de la biodiversité cultivée.

Pour cela, nous proposons dans une recherche-intervention de (i) développer des méthodes et des outils d'aide à la gestion et à la sélection de la diversité cultivée à la fenne sur plusieurs espèces, de les mettre en œuvre dans le cadre du suivi d'un dispositif de SP sur le blé tendre et d'en assurer l'appropriation par les groupes d'agriculteurs; (ii) d'évaluer l'intérêt de variétés-populations issues de ce programme en agriculture biologique et d'estimer la contribution attendue de ces pratiques à la diversification des paysages agricoles. Le premier volet mobilise des approches de statistique, bio-informatique et génétique quantitative et des populations en collaboration avec les groupes d'agriculteurs, en vue de perfectionner et adapter les méthodes et les outils pour la SP. L'intérêt des méthodes/ outils sera jugé sur leur capacité à générer une information fiable utile à la sélection et sur l'appropriation qu'en feront les groupes d'agriculteurs. Le deuxième volet apportera une évaluation du processus à travers la caractérisation des premières variétés-populations de blé tendre issues de SP. L'évaluation agronomique sur des fermes bio déjà en place sera complétée par une analyse sensorielle et une analyse de la diversité génétique. L'estimation de la diversité génétique intra-et inter-populations permettra d'évaluer l'impact de ces pratiques de sélection sur la biodiversité cultivée à l'échelle des paysages en utilisant l'indicateur intégratif de diversité génétique développé par l'équipe. Ce projet participe à la reconception d'un système de création variétale et de gestion de la diversité pour l'agriculture biologique.

Ce projet est porté par Isabelle Goldringer, UMR de Génétique Végétale (Inra Versailles-Grignon).  isa @ moulon.inra.fr

Financé dans le cadre du programme AgriBio 4, il est prévu pour une durée de 3 ans (septembre 2015 - août 2018).

Présentation du projet

Le projet soumis (3p)