En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Réseau Nacre

Réseau NACRe - Réseau National Alimentation Cancer Recherche

Réseau NACRe

Objectifs prioritaires pour la prévention nutritionnelle des cancers

La nutrition (alimentation, consommation d'alcool, activité physique, surpoids et obésité) fait partie des facteurs essentiels sur lesquels il est possible d'agir pour prévenir les cancers. En France, les objectifs de prévention prioritaires ciblés sur les facteurs nutritionnels sont de diminuer la consommation des boissons alcoolisées, d'avoir une alimentation équilibrée et diversifiée, et de pratiquer une activité physique régulière.

SOMMAIRE

1. Nutrition et prévention des cancers : principaux facteurs de risque et facteurs protecteurs

2. Des facteurs nutritionnels pertinents pour la population française aux objectifs prioritaires pour la prévention nutritionnelle des cancers

3. Objectifs prioritaires pour la prévention nutritionnelle des cancers en France et repères PNNS

4. Références

5. Voir aussi

1. Nutrition et prévention des cancers : principaux facteurs de risque et facteurs protecteurs

Les recherches sur les relations entre facteurs nutritionnels et cancer

Depuis près de 40 ans, de nombreuses études de recherche fondamentale, clinique et épidémiologique ont été menées afin d’identifier et de préciser le rôle des facteurs nutritionnels (alimentation, consommation d’alcool, activité physique et poids) dans le développement des différents cancers. Elles ont permis de mettre en évidence, avec des degrés de certitude variables, le rôle des facteurs nutritionnels en tant que facteurs de risque, ou au contraire de facteurs de protection.

Évaluation scientifique et qualification des niveaux de preuve dans le contexte français

Publié en juin 2015, le rapport d’expertise collective[1] coordonné par l’INCa avec l'appui scientifique du réseau NACRe dresse un état des connaissances reposant sur les données WCRF/AICR les plus récentes (rapport de 2007 ou actualisations par localisation de cancer) et des nouvelles études (méta-analyses, analyses poolées et essais d’intervention) publiées au cours de la période 2006-2014 (cf. Conclusions des expertises scientifiques collectives s'appliquant à la population française).

Ce travail scientifique a permis d’actualiser les niveaux de preuve des relations entre 10 facteurs nutritionnels pertinents dans le contexte français et le risque de cancer (cf. tableaux 1 et 2).

En s’appuyant sur les niveaux de preuve convaincants ou probables ainsi actualisés, les facteurs nutritionnels sont classés en deux groupes :

  • Cinq facteurs augmentent le risque de cancer : boissons alcoolisées, surpoids et obésité, viandes rouges et charcuteries, sel et aliments salés, compléments alimentaires à base de bêta-carotène ;
  • Cinq facteurs diminuent le risque de cancer : activité physique, fruits et légumes, fibres alimentaires, produits laitiers, allaitement.

Tableau 1 : Facteurs nutritionnels augmentant le risque de cancer (facteurs de risque) avec un niveau de preuve convaincant ou probable et localisations de cancer concernées [1]

Facteurs de risque

Cancers

Boissons alcoolisées

Cancer des voies aérodigestives (cancer de la bouche, cancer du pharynx, cancer du larynx, cancer de l’œsophage)
Cancer du côlon-rectum
Cancer du foie
Cancer du sein

Surpoids et obésité

Cancer du côlon-rectum
Cancer de l’endomètre
Cancer du foie
Cancer de l’œsophage
Cancer de l’ovaire
Cancer du pancréas
Cancer de la prostate (au stade avancé)
Cancer du rein
Cancer du sein (après la ménopause)
Cancer de la vésicule biliaire
Cancers hématopoïétiques (leucémies, lymphomes hodgkinien et non hodgkinien, myélome multiple)

Viandes rouges et charcuteries

Cancer du côlon-rectum

Sel et aliments salés

Cancer de l’estomac

Compléments alimentaires à base de bêta-carotène à forte dose*

Cancer de l’estomac
Cancer du poumon

*Notamment chez les fumeurs et les personnes exposées à l’amiante, pour une dose > 20 mg/j de bêta-carotène

Tableau 2 : Facteurs nutritionnels diminuant le risque de cancer (facteurs protecteurs) avec un niveau de preuve convaincant ou probable et localisations de cancer concernées [1]

Facteurs protecteurs**

Cancers

Activité physique

Cancer du côlon
Cancer de l’endomètre
Cancer du poumon
Cancer du sein

Fruits et légumes

Cancer de la bouche
Cancer du larynx
Cancer de l’œsophage
Cancer du pharynx
Cancer de l’estomac
Cancer du poumon (fruits uniquement)

Fibres alimentaires

Cancer du côlon-rectum
Cancer du sein

Produits laitiers

Cancer du côlon-rectum

Allaitement

Cancer du sein

**Ces aliments ou nutriments ne doivent pas pour autant être qualifiés d' "anti-cancer". En effet, le cancer étant une maladie multifactorielle, aucun aliment ou composant à lui seul ne peut s'opposer au développement de cette pathologie.

2. Des facteurs nutritionnels pertinents pour la population française aux objectifs prioritaires pour la prévention nutritionnelle des cancers

Les données actualisées fournies par le rapport INCa 2015 [1] sur ces 10 facteurs nutritionnels pertinents pour la population française confirment les objectifs prioritaires en matière de prévention nutritionnelle des cancers en France :

  • diminuer la consommation des boissons alcoolisées,
  • avoir une alimentation équilibrée et diversifiée, en évitant de recourir aux compléments alimentaires,
  • pratiquer une activité physique régulière.

De plus pour les femmes en âge de procréer, les données confirment l’importance de privilégier l’allaitement.

Nutrition et prévention des cancers : des facteurs augmentant ou diminuant le risque de cancer aux objectifs prioritaires pour la prévention nutritionnelle des cancers en France

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

L’objectif "avoir une alimentation équilibrée et diversifiée" agrège plusieurs objectifs portant sur les facteurs alimentaires augmentant le risque de cancer (viandes rouges et charcuteries, sel et aliments salés et compléments à base de bêta-carotène) ou le réduisant (fruits et légumes, fibres alimentaires et produits laitiers).
La réduction du surpoids et de l’obésité est favorisée par une alimentation équilibrée et diversifiée et la pratique d’une activité physique régulière.

3. Objectifs prioritaires pour la prévention nutritionnelle des cancers en France et repères PNNS

Objectifs à atteindre dans le domaine de la prévention nutritionnelle
des cancers pour la population française

Objectifs prioritaires pour la prévention nutritionnelle des cancers en France

L’affiche "Facteurs nutritionnels et prévention des cancers"

Affiche ''Facteurs nutritionnels et prévention des cancers'' NACRe 2015

Elaborée par le réseau NACRe, cette affiche rassemble les principaux messages destinés au grand public concernant la prévention nutritionnelle des cancers (enjeux de la prévention nutritionnelle des cancers, facteurs de risque, facteurs protecteurs, objectifs prioritaires pour la population française en matière d’alimentation et d’activité physique, et conseils pour les mettre en pratique dès que possible).

Voir l’affiche "Facteurs nutritionnels et prévention des cancers"

Les objectifs prioritaires pour la prévention nutritionnelle des cancers en France sont conformes aux repères du Programme National Nutrition Santé (PNNS) destinés à la population générale adulte pour la prévention de l’ensemble des maladies chroniques (cancers, maladies cardio-vasculaires, obésité, diabète...).

Repères du PNNS (Programme National Nutrition Santé) destinés à la population générale pour la prévention de l’ensemble des maladies chroniques

Source : Guide PNNS « La santé vient en mangeant »

4. Références

Rapport INCa ''Nutrition et prévention primaire des cancers : actualisation des données'' 2015

[1] Institut National du Cancer. Nutrition et prévention primaire des cancers : actualisation des données. Boulogne-Billancourt : INCa ; 2015. Voir le rapport

5. Voir aussi

  • Pour mettre en pratique au quotidien les repères du PNNS, informations, guides, fiches conseils et affiches sont disponibles sur : www.mangerbouger.fr
  • Suite à la publication du rapport INCa 2015 [1], le travail scientifique réalisé par les experts du réseau NACRe a été synthétisé et valorisé par la publication d'un article dans la revue Critical Review in Oncology / Hematology :

    Article dans la revue CROH mars 2016

    Alcoholic beverages, obesity, physical activity and other nutritional factors, and cancer risk: A review of the evidence
    CROH, mars 2016.
    Voir l'article