En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Réseau Nacre

Réseau NACRe - Réseau National Alimentation Cancer Recherche

Réseau NACRe

La campagne de l’INCa pour la prévention des cancers - 2016

27 septembre 2016

NACRe-prevention-cancer-tabac-alcool-alimentation-activité-physique-INCa
© INCa, 2016
40 % des cancers pourraient être évités. Principaux facteurs sur lesquels on peut agir : tabac, alcool, alimentation et activité physique !

La prévention des cancers, agir au quotidien

L’INCa (Institut national du cancer) et le ministère des Affaires sociales et de la Santé ont débuté le 18 septembre la campagne d’information sur la prévention des cancers. Cette campagne a pour objectif d’inciter chacun à adopter de meilleurs comportements au quotidien pour lutter contre les cancers. En effet, 40 % des cancers pourraient être évités en suivant quatre conseils : ne pas fumer, éviter l’alcool, bouger plus et manger mieux.

Cette campagne d’information, ciblant plus particulièrement les personnes entre 30 et 50 ans, est relayée dans la presse quotidienne nationale et régionale jusqu’au 30 septembre 2016. Elle est également mise en avant sur le web : site web de l’INCa, sites web de la presse quotidienne régionale et Twitter.

Les conseils

  • Ne pas fumer : Le tabac est la première cause de cancer. Il est responsable de 47 000 décès par cancer chaque année. Le moyen de prévention le plus efficace est de ne pas, ou ne plus fumer.
  • Éviter l’alcool : La consommation de boissons alcoolisées augmente fortement le risque de développer les cancers de la bouche, du pharynx, de l’œsophage, du côlon, du sein et du foie. 15 000 décès par cancer sont causés par l’alcool chaque année.
    Il est conseillé de limiter, voire d’éviter la consommation d’alcool.
  • Bouger plus : La pratique quotidienne d’une activité physique diminue le risque de développer un cancer, notamment du côlon, du sein, de l’endomètre et du poumon. L’activité physique permet de limiter la surcharge pondérale (surpoids et obésité), qui est un facteur de risque de cancer.
    Chez les patients atteints de cancer, l’activité physique améliore la qualité de vie, la tolérance du traitement et le pronostic.
    Il est conseillé de pratiquer au moins 30 minutes d’activité physique par jour, afin de se maintenir en forme et de diminuer son risque de cancer.
  • Manger mieux : L’alimentation joue aussi un rôle important dans le risque de cancer. Elle fait partie des leviers sur lesquels on peut agir. Il est conseillé de limiter les aliments susceptibles d'accroître le risque de cancers, comme les viandes rouges et charcuteries, et les aliments salés et de faire une plus grande place à ceux qui jouent un rôle protecteur comme les fruits et légumes et les céréales complètes.

Conclusion

Cette campagne met l’accent sur les principaux facteurs sur lesquels il est possible d’agir.
A côté du tabac, facteur de risque majeur, l’alcool, l’alimentation et l’activité physique font l’objet d’objectifs nutritionnels prioritaires pour la prévention des cancers.