En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Réseau Nacre

Réseau NACRe - Réseau National Alimentation Cancer Recherche

Réseau NACRe

Octobre rose 2016

14 octobre 2016

NACRe-prevention-cancer-sein-octobre-rose-2016
© INCa, 2016
la campagne de lutte contre le cancer du sein, organisée par l’association Le cancer du sein, Parlons-en !

Le dépistage du cancer du sein

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent et la principale cause de mortalité par cancer, chez la femme en France. Pour l’année 2012, le nombre de nouveaux cas de cancer du sein a été estimé à 48 763  (99 % des cancers du sein touchent les femmes) et le nombre de décès liés au cancer du sein à 11 886.

Pour la 23ème année consécutive, se déroule la campagne Octobre rose pour informer sur le cancer du sein et sensibiliser les femmes au dépistage précoce.

Les recommandations actuelles

Dès l’âge de 25 ans, il est recommandé par l’Institut National du Cancer (INCa) de faire pratiquer un examen clinique par un professionnel de santé tous les ans. 
Entre 50 et 74 ans, pour les personnes n’ayant pas de symptômes ou de facteurs de risque, il est conseillé de faire une mammographie tous les deux ans (complétée si nécessaire d’une échographie).

La concertation citoyenne

A l’occasion d’Octobre rose 2015, une concertation citoyenne et scientifique sur le dépistage du sein a été mise en place par le ministère des Affaires sociales et de la Santé et l’INCa. Cette concertation, dans le but de faire évoluer le dépistage, a recueilli les avis et attentes des citoyennes et citoyens, des professionnels de santé, des associations et des institutions.

Le comité d’orientation, qui a supervisé l’ensemble de la concertation, a rédigé un rapport sur l’ensemble des contributions et avis et les auditions d’experts. Ce rapport, rendu public en octobre 2016, vise la mise en place d’une stratégie de dépistage adaptée avec des outils technologiques validés, pour les années futures. Par la suite, ce rapport servira au Ministère en charge de la santé et à l’INCa pour établir un plan d’actions national destiné à faire évoluer la politique nationale du dépistage du cancer du sein.

La prévention du cancer du sein

En amont du dépistage, il est essentiel de favoriser la prévention du cancer du sein.

Les principaux facteurs de risque de cancer du sein sont :

  • L'âge
  • Les antécédents personnels de cancer du sein
  • Les antécédents familiaux de cancer du sein
  • Les prédispositions génétiques au cancer du sein
  • L’exposition de l’organisme aux hormones
  • La consommation de tabac
  • La consommation d’alcool et la surcharge pondérale.

Qu’en est-il des autres facteurs nutritionnels ?

Des niveaux de preuve convaincants ou probables ont été établis pour plusieurs facteurs nutritionnels : alors que l’alcool et la surcharge pondérale (surpoids et obésité après la ménopause) augmentent le risque de cancer du sein, d’autres facteurs le réduisent : l’activité physique, les aliments contenant des fibres (légumes et fruits, produits céréaliers complets, légumineuses) et l’allaitement.

Niveaux de preuve établis ou confirmés récemment pour les relations entre facteurs nutritionnels et cancer du sein :

WCRF/AICR 2010

CIRC 2012

INCa 2015

CIRC 2016

Boissons alcoolisées

Convaincant
Groupe 1 (cancérogènes)
Convaincant

/

Surcharge pondérale (après la ménopause)

Convaincant

/

Convaincant

Suffisant*

Activité physique

Convaincant

/

Convaincant

/

Aliments contant des fibres

/

/

Probable

/

Allaitement

Convaincant

/

Convaincant

/

*L’évaluation du CIRC en 2016 (pour le Handbook of cancer prevention, volume 16) confirme, avec un niveau de preuve jugé suffisant, l’effet protecteur de l’absence de prise de poids à l’égard de plusieurs cancers, dont le cancer du sein (après la ménopause).

Pour accroître la prévention nutritionnelle du cancer du sein, il convient de réduire le poids des facteurs de risque et d’accroître celui des facteurs protecteurs :

NACRe-zoom sur-octobre-rose-cancer-sein

Conclusion

Prévenir et dépister le cancer du sein est un enjeu majeur pour les femmes.
Une part non négligeable des cancers du sein sont associés aux facteurs du mode de vie, qui sont des facteurs modifiables.
En plus de l’arrêt du tabagisme, il est recommandé de limiter la consommation d’alcool, pratiquer une activité physique régulière, contrôler son poids, consommer des aliments contenants des fibres et allaiter à la suite d’une naissance.

Pour aller plus loin

Sur le site de l’INCa (www.e-cancer.fr)

 

Sur le site de la concertation dépistage (www.concertation-depistage.fr)

 

Sur le site NACRe