En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu INRA Osur

ORE agro-hydrosystèmes

Zone de texte éditable et éditée

Sols et géologie

Le socle géologique du bassin de Kervidy-Naizin est constitué de schistes briovériens fissuré et fracturé. Les sols développés sur un matériau limoneux issu de l’altération du schiste et de dépôts quarternaires présentent un faciès limoneux à limoneux-argileux et contenant des matériaux gréseux. La composition minéralogique du schiste inclut en proportion décroissante : du quartz, de la muscovite, de la chlorite, des feldspath (Pauwels, 1998). Les horizons de sols contiennent un large nombre de phases minérales secondaires incluant illite, smectite, kaolinite et des oxides de fer et oxi-hydroxides de fer variés, et des oxides de manganèse.

Les sols du bassin de Kervidy-Naizin ont des profondeurs très variables (de 35 cm à 5 m) organisés selon la topologie. En haut de versant, des Luvisols bien drainés dominent, tandis que dans les bas-fond, apparaît de l’hydromorphie au niveau de Luvisols-redoxisols parfois dégradés.

Ces sols sont acides (pH de 5 à 7 en surface, et de 4.6 à 6.7 dans la zone altérée). La teneur en matière organique varient de 2.5-6.5% dans les horizons superficiels à 0.3-2% dans les zones profondes et moins dans la zone altérée. Les horizons organiques descendent à 30-40 cm de profondeur.

La conductivité hydraulique est d’environ 10-5 m/s en haut de versant à 10-6 m/s en bas de versant. La zone altérée s’étend sur une profondeur de 1 à plus de 30 m présentent une conductivité hydraulique de 4.10-5 à 2 10-6 m/s. La conductivité hydraulique du substrat géologique a été estimée à 3.5 10-6 m/s (Pauwels et al., 1996).