Search
Accueil >  2010 - Volume 23 >  Numéro 2 2010 >  Contaminants chimiques organiques des œufs de poule pondeuse :

Contaminants chimiques organiques des œufs de poule pondeuse : aspects réglementaires, modalités et risques de transfert

Inra Prod.Anim., 23 (2), 205-214

C. JONDREVILLE ¹,², A. FOURNIER ¹,²,³, A. TRAVEL ³, C. FEIDT ¹,², B. ROUDAUT ⁴

1 INRA, USC340 Animal et Fonctionnalités des Produits Animaux, F-54505 Vandœuvre-lès-Nancy, France

2 Université Nancy, Animal et Fonctionnalités des Produits Animaux, F-54505 Vandœuvre-lès-Nancy, France

3 ITAVI, F-37380 Nouzilly, France

4 AFSSA, Laboratoire d’Etudes et de Recherches sur les Médicaments Vétérinaires et Désinfectants, F-35133 Javené, France

Résumé

Le présent article fait le point sur les contaminants chimiques organiques potentiellement présents dans les œufs de poules pondeuses. Ils ont pour origine soit des médicaments vétérinaires, des additifs introduits dans les aliments, des pesticides utilisés pour la production des matières premières entrant dans l’alimentation des animaux ou encore des polluants rémanents de l’environnement. Les médicaments vétérinaires et additifs alimentaires font l’objet d’études strictes de transfert avant d’être autorisés et les résultats d’enquêtes ou de contrôles officiels montrent que les limites maximales de résidus sont très rarement dépassées dans les œufs. Les non conformités ont en général pour origine une utilisation inadéquate de la molécule, ou des contaminations croisées lors de la fabrication des aliments, notamment pour les anticoccidiens. Les pesticides utilisés pour la production de matières premières entrant dans l’alimentation des animaux font également l’objet d’une étude d’évaluation du risque de transfert avant leur autorisation. L’exposition des animaux aux contaminants de l’environnement est plus difficilement contrôlable, notamment dans les élevages en plein air, et des dépassements importants des teneurs maximales autorisées pour les dioxines, furanes ou polychlorobiphényles sont parfois rencontrés dans ce type d’élevage. Les cas les plus préoccupants émanent d’élevages de particuliers, dans lesquels certaines pratiques semblent favoriser l’ingestion de matrices, notamment de sol, en quantités importantes. Afin de prévenir le risque de transfert de ces contaminants, il est important d’évaluer l’impact de ces pratiques sur l’exposition des animaux et de quantifier l’impact de la matrice sol sur le transfert des contaminants ingérés vers l’œuf.


Documents à télécharger

Writing: INRA PA
Creation date: 09 Juin 2011
Update: 11 Janvier 2012