En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal

ASIRPA Analyse socio-économique de la diversité des impacts de la recherche agronomique publique

ASIRPA: Analyse Socio-économique de la diversité des Impacts de la Recherche Publique Agronomique

Les avantages de l'approche ASIRPA

Les avantages de l’approche sont les suivants :

  • la standardisation des études de cas permet de conjuguer les avantages des approches qualitatives par étude de cas, attentives aux spécificités des situations d'une part, et ceux des analyses transversales comparatives (fondées sur la mise en série des cas et la production de descripteurs communs), aptes à identifier des caractéristiques générales, notamment les mécanismes en jeu dans ces situations spécifiques. L'identification de ces mécanismes éclaire sur la contribution spécifique de l’INRA dans les changements observés ;
  • la littérature scientifique et les évaluations d’impacts conduites dans d’autres organismes de recherche agronomiques (EMBRAPA 2013; Maredia & Raitzer 2010; CGIAR: Walker 2008) montrent que la distribution des impacts est très asymétrique : pour tout programme ou toute organisation, une faible proportion des activités ou des projets génère la plus grande part des impacts. On peut donc faire une analyse assez complète des impacts d’une organisation à partir de l’analyse d’un nombre relativement limité de cas ;
  • pour chaque cas étudié, l’analyse permet de prendre en compte les impacts dans les différentes dimensions considérées comme pertinentes, soit les dimensions économique, environnementale, sociale, politique, territoriale et sanitaire ;
  • cette approche peut être mise en œuvre à différentes échelles de l’Institut, notamment à l’échelle de départements de recherche, de grands domaines d’intervention de l’Institut (méta-cas ou méta-programmes) ou pour l’INRA dans son ensemble.

La notion de « contribution » est ici essentielle. Elle prend en compte le fait que les actions des différents acteurs font système, qu’il existe des interactions synergiques, productives, et qu’il n’est pas possible de s’en tenir au concept d’« attribution » qui suppose que les actions des différents acteurs sont additives et qu’il est possible de répartir le bénéfice de l’impact au prorata des apports de chaque partenaire (Spaapen & Van Drooge 2011). La notion de contribution conduit en particulier à saisir les différents rôles de l’INRA et de ses partenaires et analyser la façon dont ceux-ci contribuent aux impacts.

Au delà de la nécessaire standardisation des études de cas, cette approche a des contraintes fortes:

  • la constitution d’un échantillon de cas qui soit illustratif de la diversité des mécanismes qui produisent les impacts (les impact pathways) ;
  • la production d’analyses transversales qui permettent de passer des analyses des cas à l’analyse de l’organisation.
Références:

EMBRAPA, 2013. EMBRAPA’s Social Report 2012, Brasilia: Distrito Federal (DF): Embrapa, Communication Secretariat, Strategic Management Secretariat. Available at: http://bs.sede.embrapa.br/2012/bs_2012_eng.pdf

Maredia, M.K. & Raitzer, D.A., 2010. Estimating overall returns to international agricultural research in Africa through benefit-cost analysis: a « best-evidence » approach.Agricultural Economics, 41(1), p.81‑100.

Spaapen, J.M. & Van Drooge, L., 2011. Introducing ‘productive interactions’ in social assessment.Research Evaluation, 20(3), p.211‑218.

Walker, T. et al., 2008. Strategic Guidance for Ex Post Impact Assessment of Agricultural Research, Rome, Italy: CGIAR Science Council, Science Council Secretariat. Available at: http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/download?doi=10.1.1.365.6617&rep=rep1&type=pdf