En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu INRA Logo INRA

LabEx BASC

Les travaux des personnes recrutées pour le Projet phare 1

Trois profils ont été collectivement définis afin de faire avancer les travaux du projet phare 1.

> Aménagement du territoire et climat » - Mathieu Perrin – 24 mois

Des climatologues et météorologues ont démontré qu’une modification de l’occupation ou de la gestion des sols (i.e. déforestation, mise en culture, irrigation, urbanisation) influence l’état thermique et hydrique de l’atmosphère, sa composition chimique (i.e. pollution), ainsi que l’intensité des événements extrêmes (i.e. amplification d’une canicule). L’objectif du travail est de réaliser la jonction entre les domaines de la climatologie/météorologie et de l’aménagement du territoire a) en réalisant un état des lieux des connaissances ‘climatiques’ des spécialistes de l’aménagement du territoire et de la conception de l’espace, ainsi que de leur importance dans les documents d’urbanisme et de planification territoriale, b) en définissant et hiérarchisant l’ensemble des variables/indicateurs pertinents à échanger entre climatologues/météorologues et aménageurs, c) en identifiant un ou deux cas d’étude permettant de tester et quantifier ces interactions.

> « Impacts régionaux de différents scénarios d’utilisation des terres sur le climat et la qualité de l’air : identification et quantification des résolutions temporelles et spatiales » - Susanna Strada – 24 mois

Ces travaux se concentreront sur la simulation des impacts des changements d’occupation et d’utilisation des sols induits par des décisions d’aménagement du territoire sur a) le changement climatique à l’échelle régionale sur le territoire français et b) la composition de l’atmosphère. Notre objectif est de développer plusieurs indicateurs permettant de quantifier ces impacts (en regardant à la fois les conditions climatiques moyennes et extrêmes). Nous regarderons l’évolution de ces impacts à des échelles temporelles allant de la journée à plusieurs décennies. Les simulations seront réalisées en utilisant un modèle climatique couplé surface-atmosphère-chimie.

> Ingénieur « Évolution des liens entre agriculture et climat au cours des 20e et 21e siècles sur le plateau de Saclay et en Île de France » - Anne-Charlotte Vivant – 18 mois

Comment le climat a-t-il évolué sur le plateau de Saclay et plus généralement en île de France au cours du siècle précédent ? Comment va-t-il évoluer pendant le 21ème siècle ? L’agriculture pratiquée dans la région est-elle susceptible d’être perturbée de façon significative ?

Pour répondre à ces questions, différents travaux vont être menés :

1/ Pour reconstruire l’histoire du climat du début 20e siècle à aujourd’hui, les données disponibles auprès des stations météorologiques les plus proches sont analysées et commentées : quelle a été l’évolution de la température et des précipitations ? quelles sont les années particulières ? la variabilité saisonnière ou interannuelle a-t-elle changé ? etc. Des analyses statistiques seront ensuite nécessaires pour isoler les années extrêmes sur le plateau (et les comparer aux années dites extrêmes en France), avant de présenter ces résultats aux acteurs du plateau de Saclay afin d’amorcer le dialogue avec les chercheurs sur les relations entre climat, agriculture et occupation des sols.

2/ Nous comparerons ensuite les données de station à celles correspondant aux mailles des réanalyses SAFRAN pour évaluer dans quelle mesure des données à une résolution spatiale de 8 km permet de représenter le climat du Plateau de Saclay et de ses environs.

3/ Nous utiliserons la bibliothèque d’indicateurs développée dans le cadre du projet ANR ORACLE afin de traduire le climat en termes utiles pour les agriculteurs : risques de stress climatiques particuliers à certains moments clés du cycle phénologique (gel après les semis et avant la levée, échaudage au printemps…). Ces analyses seront mises en regard de statistiques agricoles et de données d’occupation du plateau pour voir s'il existe des corrélations entre climat, agriculture et occupation des sols.

4/ Les différentes évolutions possibles du climat sur le plateau de Saclay seront ensuite analysées en utilisant les derniers scénarios réalisés par plusieurs groupes de modélisation du climat de par le monde (http://www.ipcc.ch/report/ar5/wg1/#.Ulwf7mQkIio). Ces scénarios sont accessibles au LSCE, mais n’ont pas été analysés pour le cas particulier du plateau de Saclay.

5/ Enfin nous utiliserons ces scénarios et la bibliothèque d’indicateurs pour évaluer les risques encourus par les grandes cultures sur le plateau de Saclay dans le futur.

> Doctorante « Reforestation en milieu tropical semi-aride : opportunités et impacts sur le climat local et les services écosystémiques » - Amélie Rajaud – 36 mois