En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu INRA Logo INRA

LabEx BASC

Les travaux des personnes recrutés sur le Projet phare 2

Deux profils ont été définis afin de faire avancer les travaux du Projet phare 2.

> Ingénieur « Découverte de variations structurales dans les génomes par re-séquençage » - Yasmine Nooroya / Johann Joets – 24 mois

Les variations structurales (VS) sont une composante de la diversité génétique encore mal connue et qui pourtant, au moins chez certaines espèces, semble être plus fréquente qu’anticipé jusqu’ici. Malgré les progrès des technologies de séquençage, la découverte et le typage de ces variations sont encore difficiles, car tributaires de séquences de référence dont la qualité est mauvaise à l’échelle de taille des VS (dizaines de kilobases). L’Atelier de Bioinformatique de l’UMR Génétique Quantitative et Evolution – Le Moulon a mis au point une méthode de détection permettant de détecter, à l’échelle du génome, de plusieurs milliers à plusieurs dizaines de milliers de VS tout en maintenant assez bas le taux de faux positifs.  Ces méthodes seront appliquées à deux projets relevant du projet phare 2 du LabEx.

Le premier projet (Coll. J-T Brandeburg et M. Tenaillon, GQE) permettra de caractériser les VS d’une soixantaine de lignées de maïs américains et européens. Parmi les VS détectés et typés, l’accent sera mis sur la mise en évidence d’événements d’insertion d’éléments transposables. À partir de l’alignement des séquences des lignées cibles sur le génome de référence, les VS ont été détectés par deux logiciels complémentaires en exploitant les serveurs haute-capacité de l’UMR de Génétique Quantitative et Evolution. Les résultats doivent maintenant être filtrés pour éliminer les faux positifs et classifiés selon leur qualité et leur type. Les VS, leur annotation et leur typage pour l’ensemble des lignées seront disponibles au premier trimestre 2015.

Un second projet (Coll. A. Genissel, BIOGER) visera à caractériser les SV de souches du champignon M. graminicola.

> Doctorant « Démogénétique et ingénierie environnementale : utiliser la génétique pour améliorer les modèles de réponse aux changements environnementaux » - Arnaud Becheler – 36 mois

Les nouvelles méthodes de séquençage de l'ADN offrent une grande quantité de marqueurs de la dynamique spatiale des espèces, qui peuvent nous permettre d'améliorer qualitativement nos modèles de réponse de la biodiversité aux changements environnementaux. Les modèles actuels sont basés essentiellement  sur l'établissement de relations statistiques entre occurrences d'espèces et variables environnementales (théorie de la niche). Ils manquent d'information sur les processus spatiaux (théorie neutre) et adaptatifs de la réponse (théorie de la sélection naturelle, principalement).  Les gènes sont des marqueurs de ces déplacements et de ces adaptations. Inférer des modèles sur la dynamique de la biodiversité à partir des données de génétique environnementale représente un nouvel enjeu pour la biologie des populations.

Il n'existe pourtant pas actuellement d'outil ou de théorie statistique intégrant en un seul modèle d'inférence les aspects spatiaux et environnementaux déterminant l'histoire de ces distributions d'espèces (et de gènes) pour relier les données génétiques à des variables mesurables de l’environnement, qu’elles soient géographiques, climatiques, ou socio-écosystémiques.

Les travaux du doctorant visent ainsi à développer, en collaboration, un outil d'inférence de modèles de démogénétique environnementale, et à exploiter plusieurs jeux de données. Le projet comporte trois phases :

I – la finalisation du développement d'un outil d'inférence , ainsi que la valorisation de l'outil sur plusieurs de jeux de données génétique – environnement - connectivité, sur des modèles insecte, plante et pathogènes du LabEx BASC ;

II – la réalisation, à partir des modèles inférés, de scénarios de réponses aux changements environnementaux et l'évaluation de services écosystémiques rendus par certaines pratiques ou aménagements territoriaux .