En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu INRA Logos des tutelles du LabEx BASC

LabEx BASC

Séminaire de prospective du réseau EcoBASC - 11-12 juin 2015

Le séminaire de prospective du réseau des écotoxicologues du LabEx BASC, EcoBASC, s’est tenu les 11 et 12 juin dans le cadre agréable de l’Ermitage des Loges à St-Germain en Laye, en présence d’une vingtaine de participants issus de 6 unités BASC et/ou FIRE, et de plusieurs invités. Le séminaire était organisé autour de présentations orales et de discussions sur les activités et les perspectives du réseau.

La présentation à mi-parcours des deux stages de M2 soutenus par le réseau a introduit le séminaire. Marie Lemay (MinesParisTech/Ecosys) a traité du développement d’un traceur géophysique-chimique de transfert des polluants métalliques et de son application aux transferts des sols vers les eaux de surface. Clio Maridakis (EGCE/ESE) a présenté ses travaux portant sur la Drosophile et la qualité de l’eau. Devant la qualité des présentations et l’intérêt suscité par ce type de soutien associant des équipes de compétences distinctes, l’appel à gratifications sera reconduit pour l’année 2015-2016.

Jean-Marc Meynard (SAD-APT, INRA) a ensuite abordé l’agroécologie comme un nouveau rapport aux savoirs et à l’innovation. Après avoir présenté les différentes définitions de l’agroécologie, il a abordé la mobilisation de nouveaux champs de connaissance, l’adoption d’une vision systémique, puis des exemples d’innovations s’appuyant sur de nouvelles démarches (télecharger sa présentation). Une discussion très intéressante a porté sur la question : pourquoi et comment devons-nous mettre en résonnance agroécologie et écotoxicologie ?

Matéo Cordier (CEARC, UVSQ) a ensuite exposé les principes généraux qui permettent d’encadrer la monétarisation des services écosystémiques en modélisation économico-écologique, sur la base de ses travaux de recherche (télecharger sa présentation). Cette thématique s’inscrivait dans le prolongement de la journée d’échange « Enjeux et attentes envers les recherches en Ecotoxicologie en Ile de France » organisée par le réseau le 25 mars 2014. Ici encore, la discussion portant sur la question « pourquoi et comment monétariser l’écotoxicologie ? » a été très nourrie.

Plusieurs temps d’échanges ont permis de présenter quelques unités de recherche partenaires du réseau ainsi que des infrastructures mobilisables pour les recherches de ses membres. Ils ont également occasionné des débats concernant les activités en cours du réseau, ses perspectives, les possibilités de valorisation des travaux et compétences… Le séminaire s’est conclu par une mise au point de Cécile Blanc sur le lancement de la phase 2 du LabEx. Le réseau doit se mettre en ordre de marche pour la soumission de nouveaux projets transversaux dans le cadre de cette seconde phase.