Know more

Our use of cookies

Cookies are a set of data stored on a user’s device when the user browses a web site. The data is in a file containing an ID number, the name of the server which deposited it and, in some cases, an expiry date. We use cookies to record information about your visit, language of preference, and other parameters on the site in order to optimise your next visit and make the site even more useful to you.

To improve your experience, we use cookies to store certain browsing information and provide secure navigation, and to collect statistics with a view to improve the site’s features. For a complete list of the cookies we use, download “Ghostery”, a free plug-in for browsers which can detect, and, in some cases, block cookies.

Ghostery is available here for free: https://www.ghostery.com/fr/products/

You can also visit the CNIL web site for instructions on how to configure your browser to manage cookie storage on your device.

In the case of third-party advertising cookies, you can also visit the following site: http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, offered by digital advertising professionals within the European Digital Advertising Alliance (EDAA). From the site, you can deny or accept the cookies used by advertising professionals who are members.

It is also possible to block certain third-party cookies directly via publishers:

Cookie type

Means of blocking

Analytical and performance cookies

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Targeted advertising cookies

DoubleClick
Mediarithmics

The following types of cookies may be used on our websites:

Mandatory cookies

Functional cookies

Social media and advertising cookies

These cookies are needed to ensure the proper functioning of the site and cannot be disabled. They help ensure a secure connection and the basic availability of our website.

These cookies allow us to analyse site use in order to measure and optimise performance. They allow us to store your sign-in information and display the different components of our website in a more coherent way.

These cookies are used by advertising agencies such as Google and by social media sites such as LinkedIn and Facebook. Among other things, they allow pages to be shared on social media, the posting of comments, and the publication (on our site or elsewhere) of ads that reflect your centres of interest.

Our EZPublish content management system (CMS) uses CAS and PHP session cookies and the New Relic cookie for monitoring purposes (IP, response times).

These cookies are deleted at the end of the browsing session (when you log off or close your browser window)

Our EZPublish content management system (CMS) uses the XiTi cookie to measure traffic. Our service provider is AT Internet. This company stores data (IPs, date and time of access, length of the visit and pages viewed) for six months.

Our EZPublish content management system (CMS) does not use this type of cookie.

For more information about the cookies we use, contact INRA’s Data Protection Officer by email at cil-dpo@inra.fr or by post at:

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan CEDEX - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu INRA Logo partenaire

LabEx BASC

Reforestation / Climat local - A. Rajaud

Reforestation en milieu tropical semi-aride : opportunités et impacts sur le climat local et les services écosystémiques – Amélie RAJAUD

Directrice de thèse : Nathalie DE NOBLET (LSCE), rapport de thèse accessible sur HAL

Travail initié et conduit en partenariat avec Kinomé (http://kinome.fr), entreprise sociale et solidaire oeuvrant pour le développement humain et économique dans le monde par des projets de reboisement.

Face à une déforestation mondiale alarmante, source d'émission de gaz à effet de serre, et à la démographie croissante dans les régions tropicales semi-arides, les programmes de reforestation et de développement doivent concilier ce double-enjeu : protéger, restaurer les écosystèmes forestiers, et améliorer les conditions de vie des populations en optimisant l'usage de ressources naturelles limitées. Or les arbres, s'ils constituent une source de multiples services écosystémiques, exercent dans ces régions une très forte compétition pour l'eau qui peut pénaliser l'agriculture.

L'objectif de ma thèse est d'étudier les opportunités climatiques d'une reforestation en milieu tropical semi-aride, et ses effets potentiels sur les conditions climatiques locales et les services écosystémiques induits. La première étape consiste à étudier le devenir des régions "tropicales semi-arides" sous l'effet du changement climatique. La classification bioclimatique de Koppen-Geiger identifie des classes en fonction des domaines d'existence climatique (conditions de température et de précipitations) des grands types de végétation terrestre. La classe dite "semi-aride chaude" (SAC) est caractérisée par des précipitations inférieures à un seuil empirique et une température moyenne annuelle supérieure à 18°C. Selon les données du CRU, plus des deux-tiers de la surface classée SAC est circonscrite entre les deux tropiques à la fin du 20e siècle.

Les résultats obtenus avec les conditions de température et de précipitations simulées par un ensemble de modèles de l'exercice CMIP5 montrent une tendance continue à l'augmentation de la surface classée SAC au cours du 21e siècle, traduite par un accroissement net de cette surface à horizon 2100. Le mécanisme à l'œuvre dans l'augmentation de ces surfaces est principalement une aridification. La tendance est particulièrement forte dans les régions subtropicales, où près de la moitié des zones SAC pourraient être situées en 2100, selon le scénario climatique le plus sévère (RCP 8.5). Cette migration vers les pôles des régions sèches est cohérente avec les résultats d'autres travaux montrant un élargissement de la circulation de Hadley.

Dans la deuxième phase de ma thèse, j'utilise le modèle de surface continentale ORCHIDEE pour déterminer un potentiel d'arborisation dans les régions SAC. Le modèle est forcé par des observations pour le 20e siècle ou des sorties CMIP5 pour le 21e siècle. Il simule la production végétale dans ces conditions climatiques, à partir d'un couvert végétal imposé, la production végétale associée à un gradient de densité de couvert arboré (1 à 100%). L'objectif est de déterminer, dans les zones d'intérêt (classées SAC soit aujourd'hui, soit dans le futur), la fraction de couvert arboré optimale en termes de production de biomasse. L'évaluation d'autres services écosystémiques (ombrage, température et humidité du sol...) permettra de nuancer le diagnostic.

Ce potentiel d'arborisation sera analysé en termes de réalisation actuelle (le couvert arboré observé localement correspond-il au couvert "optimal" ?), et d'évolution projetée à horizon 2100, de manière à identifier les régions les plus favorables à la mise en place de stratégies de reforestation.