En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal ENVA anses INRA

UMR BIPAR Biologie Moléculaire et Immunologie Parasitaire

Présentation

L'UNITE

L’unité a été créée en 1999 par le regroupement de trois équipes : une équipe de bactériologie de l’ENVA, une unité INRA et une unité propre de Parasitologie de l’ANSES (anciennement AFSSA, CNEVA). 

  • L'Unité Mixte de Recherche (UMR)"Biologie moléculaire et immunologie parasitaires" (BIPAR) est actuellement constituée de deux équipes transversales de recherche.

L’importance et l’impact croissant des agents zoonotiques sur la santé publique, et pour certaines sur le plan économique justifient que l’on y consacre des efforts conséquents. Outre celles présentes de longue date en France, d’autres y sont émergentes ou à risque d’émergence.

Les agents pathogènes étudiés dans l’UMR sont partagés entre l’homme, les animaux domestiques et la faune sauvage. De ce fait, plus que jamais, la biologie et l’écologie des agents zoonotiques et les bases de leur virulence sont au cœur des projets de l’UMR BIPAR avec comme objectif global de contribuer à la protection de la santé publique, dans la droite ligne du concept “One Health” développé par l’OMS, l’OIE et la FAO, lequel intègre une forte valence écosystémique.  Une des priorités thématiques du projet Horizon 2020 porte également sur la surveillance et le contrôle intégré vis-à-vis des maladies animales infectieuses et parasitaires, et notamment des zoonoses émergentes, par une meilleure compréhension des interactions hôte-agents pathogènes, de la surveillance, du diagnostic et du traitement.

  • Le Laboratoire National de Référence (LNR) « Parasites transmis par les aliments », l’antenne Trichine du LCSV et le Centre Collaborateur OIE [1] « Parasites Zoonotiques transmis par les Aliments » sont intégrés dans l’unité propre ANSES BIPAR pour tout ce qui concerne les activités de référence et d’appui scientifique et technique. Les activités de recherche et développement en lien avec les activités de référence sont développées au sein de l’UMR BIPAR.

[1] Centre Collaborateur OIE (Organisation Mondiale de la Santé Animale) « Parasites Zoonotiques transmis par les Aliments », Région Europe.

THEMES DE RECHERCHE

L’UMR BIPAR a pour objectif l’étude des relations hôtes-pathogènes et leurs conséquences sur la pathogénie, le diagnostic et les moyens de lutte vis-à-vis de maladies parasitaires ainsi que des maladies vectorisées.

Deux thèmes fédérateurs ont été retenus :

  • les zoonoses parasitaires transmises par les aliments, et au premier rang d’entre elles les trichinelloses, la toxoplasmose, la cryptosporidiose et la giardiose.
  • les infections émergentes liés aux arthropodes piqueurs, plus particulièrement mais non exclusivement les tiques.

LES EQUIPES DE RECHERCHE

  • Equipe « Parasites transmis par les aliments" (PARALIM). Ecole Doctorale SVS, UPEC. Cette équipe soutient l’activité référence « Parasites transmis par les aliments » et est structurée en unité propre ANSES. Responsable : Dr Bruno Polack (bruno.polack@vet-alfort.fr)
  • Equipe "Microbes et Tiques" (MiTick). Ecole Doctorale ABIES, AgroParisTech.
    • Groupe "Interaction Tiques et Agents pathogènes" (ITA). Ecole Doctorale ABIES, AgroParisTech. Responsable Dr Sarah Bonnet (sarah.bonnet@vet-alfort.fr)
    • Groupe "Vecteurs et agents microbiens pathogènes" (VAMP). Ecole Doctorale ABIES, AgroParisTech. Responsable : Pr Henri-Jean Boulouis (henri-jean.boulouis@vet-alfort.fr)
    • Groupe "Bactéries pathogènes vectorisées et spécificité d'hôtes" (VECTOTIQ). Ecole Doctorale ABIES, AgroParisTech. Responsable Dr Sara Moutailler (sara.moutailler@anses.fr)