En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal DepartementEAtexte

Publier la Science

Edito PLAS 7

Le crowdfunding pour financer l’accès à la science ?

Par Mathieu Andro, Ingénieur numérisation et text mining à l’Inra

Le mouvement de l’open access, ou ‘accès libre’ des publications scientifiques, a été initié après 1970 par les physiciens pour communiquer rapidement leurs résultats[1]. En juin 2012, le rapport Finch propose la généralisation d’un modèle spécifique d’open access au Royaume-Uni, le gold open access[2]. Avec ce modèle ce ne sont plus les lecteurs qui paient l’accès aux articles par abonnement, mais les auteurs et leurs institutions. En outre, pour le gold open access c’est la version finale de l’article, c’est à dire le document mis en forme, qui est mis en accès libre immédiatement par l’éditeur, par opposition au green open access qui consiste pour l’auteur à publier une version préalable sur une archive libre et généralement après une période d’embargo. Les conséquences de cette transition d’un modèle lecteur-payeur vers un modèle auteur-payeur pour un organisme de recherche comme l’Inra ont été publiés[3]. Le modèle auteur-payeur pose en particulier le problème du financement des publications par les chercheurs dont les moyens varient très largement selon la discipline et le pays.

plas7_edito

Une solution serait le développement du crowdfunding, ou financement participatif. Par exemple, l’Inra participe au projet Numalire de financement participatif pour la numérisation de livres anciens[4]. Inspiré du modèle ancien de la souscription publique, il s’agit ici de proposer à des internautes de financer la numérisation d’un livre. Ainsi l’Inra ouvre sa politique documentaire aux amateurs, aux mécènes et aux investisseurs qui cherchent un retour en terme de trafic internet. Ce dispositif permet à l’argent public d’être mieux utilisé en se concentrant sur des documents patrimoniaux ou scientifiques qui ne sont pas pris en charge par le privé. D’autres initiatives existent comme le projet participatif unglue.it qui permet de ‘décoller’ des livres numériques pour les rendre accessibles au public. On pourrait par conséquent imaginer le financement des publications scientifiques en open access par les internautes, d’autant que l’argent public pour la recherche se raréfie. Les articles comporteraient la mention ‘libéré’ ainsi que les noms des mécènes.

Mathieu Andro

mathieu.andro (arobase) versailles.inra.fr

[1]http://en.wikipedia.org/wiki/Open_access[2] Finch et al. 2012. Accessibility, sustainability, excellence: how to expand access to research publications. Report of the Working Group on Expanding Access to Published Research Findings, 140 p.[3] Andro et al. 2014. Estimation des dépenses de publication de l'Inra dans un modèle théorique "gold open access". Documentaliste, Sciences de l'Information 51(4), 70-79.[4] Andro et al. 2014. Numalire, une expérimentation de numérisation à la demande du patrimoine conservé par les bibliothèques sous la forme de financements participatifs (crowdfunding). Bulletin des Bibliothèques de France. 2 octobre, 9 p.