En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo INRA Logo ISO 9001:2008 certified Logo RARe Logo Agrocampus Ouest - Institut supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage  Logo AgroParisTech - Institut des sciences et industries du vivant et de l'environnement Logo Aix Marseille Université Logo Université d'Angers Université de Tours

CIRM Centre International de Ressources Microbiennes

Quelle recherche sur les levures ?

Caractérisation du génome des levures d'intérêt alimentaire

Chromosomes

Les levures Saccharomycotina jouent un rôle important dans l'élaboration de nombreux produits alimentaires.

Dans les fromages, elles permettent aux bactéries lactiques de se développer et apportent arômes et activités protéolytiques et lipolytiques.

Depuis plus de 10 ans, dans le cadre du consortium Genolevures, l'équipe a participé au séquençage et à la caractérisation des levures majeures de fromage telles que Kluyveromyces lactis, Debaryomyces hanseii, Yarrowia lipolytica.

Plus récemment, dans le cadre du projet ANR Food microbiomes, l'équipe à produit et analysé la séquence complète du génome de Geotrichum candidum. (Morel et al, Sci. Rep., 2015, 5:11571.)

Les levures jouent également un role essentiel en panification.

Le CIRM-Levures participe aujourd'hui au projet ANR Bakery dans lequel le CRB est responsable de l'analyse de la diversité des levures de panification au niveau génomique.

En lien avec les travaux du CRB, la connaissance des génomes est mise à profit pour mettre en place de nouvelles méthodes pour la taxonomie et le typage des levures.

Evolution des levures du clade CTG

Arbre phylogénétique/Phylogenetic tree

Les levures du clade CTG sont constituées de plus de 230 espèces, dont un bon nombre sont impliquées en biotechnologie. Parmi celles-ci, les espèces des genres Debaryomyces et Millerozyma présentent une diversité génétique naturelle importante, dont on soupçonne qu'elle est due à une adaptation des souches à des environnements anthropisés.

Nos travaux ont permis de mieux comprendre les causes de cette diversité. Des analyses hauts-débits sont maintenant mises en œuvre pour mesurer plus précisément l'étendue de la diversité génétique et mieux appréhender les mécanismes responsables de cette diversité.