Menu Logo Principal

Consortium Public/Privé Recherche - Développement - Innovation sur le Biocontrôle

Site Internet du consortium public-privé Recherche - Développement - Innovation sur le biocontrôle

Les missions du consortium biocontrôle

Logo du Consortium biocontrôle
L’Union européenne dans le cadre de la directive 2009/128/CE et la France dans le cadre du plan Ecophyto se sont données comme ambition de relever un défi de grande ampleur : limiter les impacts négatifs de la protection des cultures sur l’environnement et la santé tout en maintenant, voire augmentant, les niveaux de production agricole, la qualité des produits de récolte, et la rentabilité économique des exploitations et des filières agricoles. Le succès passera nécessairement par le recours à des combinaisons et intégrations de nombreux leviers, allant de la sélection variétale aux changements de pratiques et de systèmes agricoles. Parmi les leviers les plus prometteurs et innovants, le biocontrôle occupe une place de choix.

Développer l’usage du biocontrôle et l’industrie du biocontrôle sur le territoire français est un enjeu majeur à plusieurs titres. D’abord parce que la protection des cultures est une nécessité. Ensuite, et de façon plus positive, parce que les agents et produits de biocontrôle sont porteurs de grands espoirs et qu’ils peuvent s’intégrer aussi bien dans des programmes actuels de protection que dans des programmes futurs.

Photo d'un arbre avec les racines dans une coupole de verre

Dans ce contexte, de nombreux acteurs français de recherche, recherche-développement et innovation ont choisi de se fédérer au sein d’un consortium afin de créer un environnement partenarial favorable au développement et au déploiement du biocontrôle. Plus précisément, ce consortium a deux ambitions principales :

      • De favoriser l’usage des produits et agents du biocontrôle insérés dans des systèmes de culture relevant de la protection intégrée des cultures ;
      • De développer une industrie française du biocontrôle (au sens d’activités R-D-I mises en œuvre sur le territoire national), source d’emplois et de richesses.

Le périmètre thématique couvert par le consortium inclut les quatre catégories de produits et/ou d’agents du biocontrôle : 

  • Les macro-organismes ;
  • Les micro-organismes ;
  • Les médiateurs chimiques (phéromones d’insectes et kaïromones) ;
  • Les substances naturelles.

Il inclut également les stimulateurs de défense des plantes ou éliciteurs, ainsi que les plantes de service. Les biostimulants et la sélection variétale ne sont pris en compte que dans la mesure où ils font partie de systèmes de culture dans lesquels on cherche à analyser l’efficacité d’agents et produits de biocontrôle.

bandeau2