En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Agence française pour la biodiversité Université de Pau et des Pays de l'Adour Agrocampus Ouest

Observatoire de Recherche en Environnement Poissons Diadromes dans les Fleuves Côtiers

Observatoire de recherche en environnement sur les poissons diadromes dans les fleuves côtiers

Actualités

Toutes les actualités
L'ORE DiaPFC sera présent à la journée mondiale des migrateurs

World Fish Migratory Day

Le samedi 21 avril, dans le cadre de la journée « World Fish Migratory Day », l’Observatoire de Recherche en Environnement sur les poissons...
Lire la suite
Saumon

Station de contrôle des poissons migrateurs du Scorff

826 saumons : 737 castillons et 89 saumons de printemps sont enregistrés à la date du 21 août à 18h. L'année record 2017 en bonne voie pour...
Lire la suite

Suivis des captures des poissons migrateurs sur les stations de contrôle

Stations : Bresle - Oir - Scorff - Nivelle. Voir les données ci dessous
Lire la suite
Interreg SUDOE

Evaluation et gestion de l'anguille Projet SUDOANG

L’ORE Dia PFC impliqué dans un nouveau projet européen
Lire la suite

Qui sommes-nous?

La problématique de l'Observatoire de Recherche sur les Poissons Diadromes dans les Fleuves Côtiers (ORE DiaPFC) est d’étudier l'évolution des populations de poissons grands migrateurs sous l'effet des changements environnementaux (changement climatique et changements liés à l’agriculture) qui affectent ces cours d’eau.

L'ORE DiaPFC est focalisé sur les poissons amphihalins (saumon, truite, anguille, aloses, lamproies...). Ces espèces, très fragilisées par l'action de l'homme, sont une composante emblématique de la biodiversité des fleuves côtiers. Ces derniers sont aujourd'hui les principaux refuges de ces poissons qui ont considérablement régressés sur les hydrosystèmes fluviaux de plus grande taille.

L'infrastructure de Recherche s'appuie sur 4 cours d'eau côtiers de la façade Manche Atlantique, la Bresle et l'Oir en Normandie (Seine Maritime et Manche), le Scorff en Bretagne (Morbihan), la Nivelle dans le Pays Basque (Pyrénées Atlantiques). Ces quatre rivières, équipées de stations de contrôle des poissons migrateurs, font l'objet de suivis biologiques et physicochimiques récurrents depuis le début des années 80. A ces cours d’eau, sont associées des installations expérimentales à Rennes et à Saint-Pée-sur-Nivelle. L’ensemble est complété par des simulateurs démo-génétiques individu-centré pour l’expérimentation sur des populations virtuelles.