En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Agence française pour la biodiversité Université de Pau et des Pays de l'Adour Agrocampus Ouest

Observatoire de Recherche en Environnement Poissons Diadromes dans les Fleuves Côtiers

Observatoire de recherche en environnement sur les poissons diadromes dans les fleuves côtiers

Actualités

Toutes les actualités
Saumon

Le 10 000ème saumon enregistré à la Station de contrôle des poissons migrateurs du Scorff

Anniversaire particulier ces derniers jour à la station sur le Scorff, puisque le 10 000ème saumon adulte a été enregistré. 42 saumons de...
Lire la suite
Ecaille et équipement d'observation

U3E à la Fête de la Science à Rennes Edition 2018

L'U3E vous proposera de participer à un atelier sur les écailles de poisson et leur utilisation dans la recherche en écologie les 5 et 6 octobre...
Lire la suite
offre de stage

Offre de stage M2 UMR Ecobiop

L'UMR Ecobiop propose un stage de M2 de 6 mois de mars à Août 2019 "Comportement de construction collective de nid chez les lamproies"
Lire la suite
Schema Ecaille

Une si grande histoire dans une si petite écaille

Suivi géographique, connaissance des histoires de vie à l’échelle d’un individu…....Une écaille peut fournir un grand nombre...
Lire la suite

Qui sommes-nous?

La problématique de l'Observatoire de Recherche sur les Poissons Diadromes dans les Fleuves Côtiers (ORE DiaPFC) est d’étudier l'évolution des populations de poissons grands migrateurs sous l'effet des changements environnementaux (changement climatique et changements liés à l’agriculture) qui affectent ces cours d’eau.

L'ORE DiaPFC est focalisé sur les poissons amphihalins (saumon, truite, anguille, aloses, lamproies...). Ces espèces, très fragilisées par l'action de l'homme, sont une composante emblématique de la biodiversité des fleuves côtiers. Ces derniers sont aujourd'hui les principaux refuges de ces poissons qui ont considérablement régressés sur les hydrosystèmes fluviaux de plus grande taille.

L'infrastructure de Recherche s'appuie sur 4 cours d'eau côtiers de la façade Manche Atlantique, la Bresle et l'Oir en Normandie (Seine Maritime et Manche), le Scorff en Bretagne (Morbihan), la Nivelle dans le Pays Basque (Pyrénées Atlantiques). Ces quatre rivières, équipées de stations de contrôle des poissons migrateurs, font l'objet de suivis biologiques et physicochimiques récurrents depuis le début des années 80. A ces cours d’eau, sont associées des installations expérimentales à Rennes et à Saint-Pée-sur-Nivelle. L’ensemble est complété par des simulateurs démo-génétiques individu-centré pour l’expérimentation sur des populations virtuelles.