En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Irstea Ecotox

ECOTOX, le réseau d'écotoxicologie terrestre et aquatique

Réseau RECOTOX

RECOTOX, une réseau d’observatoires de recherche en écotoxicologie-toxicologie pour comprendre et anticiper les impacts des polluants sur les agroécosystèmes.

Le réseau RECOTOX est soutenu par l’alliance AllEnvi depuis 2017. Voir le site du réseau : http://www.recotox.eu/

Contexte

Depuis plusieurs années, la communauté scientifique souligne l’importance du suivi à long terme des effets des contaminants chimiques sur les organismes. Elle met également en avant l’importance d’une meilleure prise en compte des effets interactifs et cumulatifs des mélanges, y compris en conjonction avec les autres facteurs de l’environnement, et d’une meilleure intégration des dynamiques temporelles et spatiales des processus et facteurs explicatifs impliqués. Elle note enfin une dimension écologique encore trop peu présente (interactions inter‐individus, comportement, relations trophiques…) dans ces études. Dans ce contexte, les produits phytosanitaires (ou pesticides) sont au cœur d’enjeux sociétaux majeurs de par l’importance qu’ils occupent aujourd’hui dans l’agriculture conventionnelle et la difficulté à en diminuer les usages, en dépit des orientations politiques fortes dans ce sens (plan Ecophyto). L’estimation des impacts de ces substances sur les écosystèmes et la santé humaine est délicate, dans un contexte de changements globaux, d’évolution des systèmes agricoles et de multi-exposition à des micropolluants variés.

Objectifs du réseau

L’objectif du réseau RECOTOX de coordonner et faire monter en puissance l’observation et l’expérimentation dédiées à l’écotoxicologie et à la toxicologie, abordées sous l’angle de la chaîne pressions-expositions-impacts appliquée aux pesticides, en appui aux politiques publiques. Il s’appuie sur les compétences et activités spécifiques de dispositifs instrumentés le plus souvent labellisés, réalisant enquêtes, observations et expérimentations, et appartenant pour la plupart à des infrastructures déjà labellisées (SOERE RBV, réseaux de bassins versants ; SOERE RZA, réseau des zones ateliers ; essais systèmes de cultures INRA,…). Il porte cependant une ambition thématique transversale aux SOERE existants qui ciblent des compartiments de l’environnement (zone critique du SOERE RBV) ou des approches systèmes environnement-société (socio-écosystème du SOERE ZA). Il se propose, notamment, de rassembler, mettre en synergie et structurer les recherches pour permettre une appréhension plus complète de la chaîne pressions-expositions-impacts, en prenant en compte les différents compartiments de l’environnement, en organisant les données produites et leur accès, en visant l’harmonisation des protocoles dans le cadre de campagnes communes.

Les sites pressentis

RECOTOX s’appuie sur deux types de dispositif : 1) des sites aux échelles paysage ou territoire, permettant d’aborder au moins deux des aspects de la chaîne pressions-expositions-impacts, à savoir : l’observation et la modélisation des pratiques agricoles, de la dispersion/rétention/transformation des pesticides dans l’environnement, des expositions (y compris dans le biote), le renforcement de la mesure des impacts sur les écosystèmes terrestres et aquatiques ; 2) des sites aux échelles de la parcelle ou d’un ensemble de parcelles, centrés sur la conception de systèmes agricoles aux pressions anthropiques réduites, la compréhension de leurs déterminants et de leurs effets à l’échelle locale.

-Observatoire OMERE appartenant au SOERE RBV

L’observatoire OMERE (Observatoire Méditerranéen de l’Environnement Rural et de l’Eau, http://obs-omere.org) est dédié aux environnements agricoles méditerranéens (Roujan, Hérault ; Kamesh, Tunisie) et analyse les effets des changements globaux sur le cycle de l’eau. Il se focalise plus spécifiquement sur l’érosion et les transferts de pesticides.

-Dispositifs (multi tutelles) du SOERE RZA

Plaine &Val de Sèvre (http://www.zaplainevaldesevre.fr/) : la ZA PVS est une plaine céréalière au sud de Niort qui s’étend autour de l’UMR CNRS-Univ La Rochelle de Chizé. Pour moitié de sa superficie, elle bénéficie aussi du statut de Zone NATURA 2000 désigné pour la biodiversité remarquable des espèces d’Oiseaux. Elle supporte des programmes de recherche portant sur l’évaluation des impacts des changements globaux sur la structure et le fonctionnement des écosystèmes, les modifications de l’environnement à différentes échelles spatiales, la dégradation des ressources et perte de biodiversité et des services associés, les socio-écosystèmes agricoles, les sciences citoyennes. Elle pilote avec l’INRA un observatoire de l’écologie de l’abeille et de l’apiculture (ECOBEE) dans son environnement, et travaille activement sur l’effet des pesticides sur ces dernières, et plus généralement sur le réseau trophique.

Seine (http://www.sisyphe.upmc.fr/piren/) : ORACLE, un des observatoires de la ZAS, est représentatif des bassins sédimentaires en milieu rural anthropisé sous climat océanique tempéré. Il est centré sur le bassin de l’Orgeval par l'observation multi-variables et multi-échelles d'un ensemble de sous-bassins versants emboîtés. Il fournit les bases scientifiques nécessaires à la gestion et à la maîtrise des risques liés aux événements extrêmes (inondations, sécheresses) ainsi qu’à l’évaluation des impacts des activités anthropiques et notamment agricoles, sur le régime et la qualité des eaux.

Moselle (http://www.ensic.inpl-nancy.fr/Zam/) : la ZAM a pour vocation de (i) mieux comprendre l'impact des activités humaines sur la qualité du milieu aquatique en Lorraine, (ii) mettre à disposition les connaissances scientifiques nécessaires à la mise en place de solutions de prévention et de remédiation. Sont concernées des parcelles agricoles drainées et des bassins d’étangs piscicoles.

Bassin du Rhône (http://www.zabr.org/) : la ZABR aborde par différentes disciplines, les interactions entre le milieu fluvial et périfluvial rhodanien et les sociétés qui se développent sur le bassin versant. Le site atelier Ardière-Morcille est dédié à l’étude des conséquences de l’anthropisation (notamment la viticulture) sur le fonctionnement des écosystèmes aquatiques. Il aborde l’échelle global du bassin versant, des pratiques agricoles jusqu'aux mesures d'impact (modèle biofilm, invertébrés) en prenant en compte le rôle des éléments du paysage (fossés, zones tampons) dans leur atténuation. Il est représentatif des bassins versants viticoles du centre et nord Beaujolais

Arc Jurassien (http://zaaj.univ-fcomte.fr/) : la ZAAJ a vocation à favoriser les recherches interdisciplinaires à long terme sur l’environnement et les écosystèmes, en relation avec les questions sociétales. Elle fédère un réseau de recherche partenariale sur les interactions entre environnement, sociétés et dynamiques des systèmes socio-écologiques de moyenne montagne. Plusieurs dispositifs entrent dans le cadre du SOERE : plateaux jurassiens et agrosystèmes prairiaux (transfert et impact de rodenticides), Loue (transferts de pesticides dans le BV), grottes et cavités (exposition des populations de chiroptères), systèmes de grande culture (transfert et effets sublétaux sur les populations de micromammifères, effet du paysage sur les transferts).

-Sites non déjà inclus dans une Infrastructure de recherche

Le bassin versant expérimental du Hohrain-Rouffach (http://realise.unistra.fr/sites-experimentaux/rouffach/) a pour objectif l’étude du transfert de matière (eau, solides, solutés) en lien avec le forçage hydrologique et l’activité anthropique en zone viticole.

OPALE (Inra/Cirad/BRGM/IRD, http://obs-opale.org) est un Observatoire de la Pollution aux Antilles pour la Chlordécone qui a pour objectif général la mise en place de deux sites en Guadeloupe et en Martinique pour caractériser et suivre la pollution de la ressource en eau par la chlordécone en contexte volcanique tropical aux Antilles.

OBSERVOX (http://observox.univ-reims.fr/Pratiques) Le site Observox est dédié à l’observation des pratiques de longue durée et au suivi de la contamination des eaux.

-Unités expérimentales du réseau Quasaprove

Sept UE INRA du RMT Quasaprove (http://www.quasaprove.org/moodle/)(UE Domaine expérimental de la Motte au Vicomte de Rennes, UE 0802 d'Agronomie de Toulouse, UE 1246 Grandes Cultures Versailles-Grignon, UE 1373 Fourrages Environnement Ruminants de Lusignan, UMR EMMAH Domaine St Paul Avignon, UE d'Epoisses, UE Grandes Cultures Innovation Environnement - Picardie) sont retenues. Elles ont pour objectif d’améliorer la situation sanitaire en pré- et post-récolte des grandes productions végétales françaises.

RECOTOX dans le dispositif national de recherche en écotoxicologie

RECOTOX est un réseau de sites dédiés à l’observation et à l’expérimentation en écotoxicologie en conditions naturelles. Afin de tester des hypothèses, de pouvoir effectuer des changements d’échelle, de gérer ses échantillons et données, de satisfaire ses besoins analytiques, de développer des approches de modélisation…, il interagira avec d’autres infrastructures nationales. Ainsi, il co-construira avec l’IR « Analyse et Expérimentation sur les Ecosystèmes-France » (AnaEE-France, co-piloté par le CNRS et l’INRA) un partenariat portant dur des dispositifs d’expérimentation en milieu semi-contrôlé (mésocosmes et macrocosmes aquatiques), des dispositifs d’expérimentation in vitro qui permettent la manipulation des écosystèmes en milieu contrôlé (micro, méso et macrocosmes, Ecolabs, Ecotrons), des dispositifs d’instrumentation partagée et plateformes analytiques. RECOTOX interagira avec les différents CRBs ad hoc du pilier « ressources environnementales » de IR RARe (co-pilotée par l’INRA, l’IRD et le CIRAD).

RECOTOX interagira également avec divers nationaux d’animation scientifique en écotoxicologie : le réseau des écotoxicologues de l’INRA et de ses partenaires (ECOTOX), qui est largement ouvert à la communauté des écotoxicologues dans et hors de l’INRA, le réseau ANTIOPES (Analyses Ecotoxicologique et Toxicologique Intégrées pour des applications en Environnement Santé) soutenu dans le cadre de l’IFRES, le RTP d’Ecotoxicologie Microbienne, le GDR en Ecotoxicologie Animale et Aquatique, en cours de construction et qui regroupe de nombreuses équipes de recherche en écotoxicologie aquatique (IRSTEA, INRA, CNRS, Ifremer, INERIS, Universités) pour partie déjà actives dans les ZA identifiées. La diffusion des connaissances et la valorisation des savoir-faire du SOERE s’appuieront sur les réseaux cités ci-dessus, des sociétés savantes (Société d’Ecotoxicologie Fondamentale et Appliquée, Association pour la Recherche en Toxicologie, Société Française de Santé-Environnement, Society of Environmental Toxicology and Chemistry…) ainsi que sur la Fondation de Coopération Scientifique Rovaltain.

Contacts

Christian Mougin, UMR1402 INRA/AgroParisTech Ecologie Fonctionnelle et Ecotoxicologie des Agroécosystèmes, INRA, route de St-Cyr, 78026 Versailles cedex, christian.mougin@inra.fr

Véronique Gouy, UR Milieux Aquatiques, Ecologie et Pollutions, Irstea, 5 rue de la Doua, CS 70077, 69626 Villeurbanne cedex, veronique.gouy@irstea.fr

Vincent Bretagnolle, Centre d'Etudes Biologiques de Chizé, UMR7372, CNRS & Université de La Rochelle, CEBC-CNRS, 79360, Beauvoir sur Niort, breta@cebc.cnrs.fr