En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Irstea Ecotox

ECOTOX, le réseau d'écotoxicologie terrestre et aquatique

Le réseau

ECOTOX, le réseau d'écotoxicologie terrestre et aquatique

Cette page présente notre réseau. Elle fournit des informations sur son histoire, ses objectifs, sa gouvernance, et quelques exemples de réalisations. Vous trouverez des compléments d'information sur les points abordés en parcourant les autres pages de ce site.

L’écotoxicologie à l’INRA

L’écotoxicologie a une histoire ancienne à l’INRA. Depuis, le début des années 1970 et jusqu’en 1997, plusieurs chercheurs ont développé cette thématique au sein du département de Phytopharmacie et d’Ecotoxicologie. En 1998, ce département a évolué vers le département Santé des Plantes et Environnement (SPE). A partir de cette date et jusqu’en 2004, l’INRA, sous l’impulsion de la Direction Scientifique Environnement, Ecosystèmes Naturels et Cultivés (ECONAT) a conduit une action transversale « Ecotoxicologie ». Celle-ci a notamment permis le développement de l’écotoxicologue aquatique au sein du département Ecologie des Forêts, Prairies et Milieux aquatiques (EFPA), en particulier dans ses unités de recherches basées à Rennes et à Thonon les Bains. La thématique écotoxicologie était alors en lien fort avec les structures en charge de l’examen des dossiers d’homologation des pesticides comme la Structure Scientifique Mixte (SSM) à Versailles.

En 2003, la direction scientifique ECONAT a confié à Jean-Pierre Cravedi (département Alimentation Humaine - AlimH) la conduite d’une réflexion prospective sur les futurs développements des recherches en Ecotoxicologie à l’INRA. En 2004, les recommandations de son rapport de mission ont conduit à la structuration en plusieurs étapes du dispositif de recherche de l’INRA en écotoxicologie :

  • Maintien de l’écotoxicologie aquatique sur les pôles de Rennes et de Thonon,
  • Appropriation de l’écotoxicologie terrestre par le département SPE dans son Schéma Stratégique 2004-2007, et développement d’un pôle d’écotoxicologie terrestre à Versailles par les départements Environnement et Agronomie (EA) et SPE, par la création en 2006 de l’UR PESSAC qui a évolué en 2015 vers l’UMR EcoSys,
  • Création en 2009 par le département SPE du Réseau des Ecotoxicologues de l’INRA, et soutien des départements EFPA et EA.

En 2011, le réseau des Ecotoxicologues a fusionné avec le Réseau Ecodynamique des Micropolluants de l’INRA.

De nombreux scientifiques de l’INRA, ou d’organismes partenaires, ont rejoint le réseau qui est aujourd’hui une structure qui dépasse largement le cadre de l’institut.

L'équipe d'animation du réseau

Le réseau est animé par 4 scientifiques de l’INRA : Agnès Bouchez (UMR0042 CARRTEL de Thonon les bains), Laurence Denaix (UMR1391 ISPA de Bordeaux), Fabrice Martin-Laurent (UMR1347 Agroécologie de Dijon) et Christian Mougin (UMR1402 EcoSys de Versailles). Jeanne Garric (Département Eau, Irstea de Lyon) a rejoint en 2017 l'équipe d'animation. Christine Sireyjol (UMR1402 EcoSys de Versailles) assure la veille scientifique et l'Information Scientifique et Technique.

Les contours du réseau

Le réseau regroupe en décembre 2017 environ 260 membres :

  • appartenant à des unités sous tutelle INRA (U(M)R, USC, UE, US) rattachées à  plusieurs départements de recherche (SPE, EA, EFPA, Phase, Santé Animale),
  • ou appartenant à des unités sous tutelle d'autres organismes : Irstea, Irsn, Ifremer, CEA, Cnrs, universités, grandes écoles…

Le réseau dispose d’un portail internet : http://www6.inra.fr/ecotox, d’une liste de diffusion : ecotox@inra.fr, et d’un bulletin de veille bimestriel.

Les thématiques couvertes par le réseau

Le réseau considère l’écotoxicologie dans son acceptation large et historique. Ses activités couvrent en particulier 4 grandes thématiques de recherche :

  • L’écodynamique et la biodisponibilité des contaminants, l’exposition des organismes,
  • Les altérations physiologiques et comportementales individuelles,
  • Les altérations de la dynamique et du fonctionnement des populations et des communautés,
  • La modélisation dédiée aux 3 thématiques précédentes.

Les objectifs du réseau

Les objectifs du réseau sont :

  • De contribuer à la réflexion nationale et à la programmation de la recherche en écotoxicologie,
  • D’identifier de nouvelles questions de recherche adressées aux écotoxicologues,
  • De favoriser la valorisation des résultats des recherches de ses membres,
  • De contribuer à l’organisation de manifestations scientifiques.

Les réalisations du réseau

Contribution à la réflexion nationale et à la programmation de la recherche en écotoxicologie

Le réseau contribue à la réflexion nationale et à la programmation de la recherche en écotoxicologie. Il est représenté (via ses animateurs ou ses membres) dans les instances de pilotage de plusieurs autres réseaux ou structures d’animation (RTP EcotoxicoMic, ANTIOPES, GIS "Médicaments dans l'environnement", GIS "Toxinelle", Fondation de Coopération Scientifique Rovaltain…). Les experts éco-toxicologues du Groupe Thématique de l’alliance AllEnvi "Risques environnementaux, naturels et écotoxiques" sont également membres du réseau. A ce titre, ils ont un rôle à jouer dans la programmation annuelle de l’Agence Nationale de la Recherche. Enfin, nous interagissons avec des sociétés savantes telles que l'Association pour la Recherche en Toxicologie (ARET) et la Société d'Ecotoxicologie Fondamentale et Appliquée (SEFA).

Le réseau peut également être un acteur de la construction de projets de recherche inter-unités et inter-organismes. Il soutient à ce titre les réunions préparatoires au montage de projets d’envergure.

Au niveau de l’INRA, le réseau est impliqué dans l’action-clé ECOTOX du métaprogramme Gestion Durable de la Santé des Cultures (SMaCH).

Identification de nouvelles questions de recherche adressées aux écotoxicologues

Les séminaires du réseau (idéalement trisannuels) permettent de programmer des ateliers de prospective permettant l’émergence de nouvelles questions de recherche. Nous espérons, à compter de 2016, mettre en place des réunions thématiques portant sur des sujets précis, avec ce même objectif.

Le réseau veille à favoriser les échanges entre écotoxicologues des milieux aquatiques et terrestres.

Valorisation des résultats des recherches des membres du réseau

Le réseau soutient la production scientifique collective. Une Special Issue “ECOTOX, the INRA's network of ecotoxicologists” est en cours d’édition par la revue Environmental Science and Pollution Research.

Le réseau participe également au comité éditorial et à la rédaction de chapitres pour la collection « Ecotoxicologie » proposée par ISTE Editions.

Par ailleurs, plusieurs membres du réseau font partie de comités éditoriaux de journaux scientifiques  à comité de lecture, et s’impliquent à titre individuel dans l’édition scientifique. Ils sont aussi sollicités pour des travaux d’expertise collective inter-organismes, comme par exemple en 2014 l’expertise co-portée par l’INRA, le CNRS et Irstea « Valorisation des matières fertilisantes d’origine résiduaire sur les sols à usage agricole ou forestier : impacts agronomiques, environnementaux, socio-économiques.

Enfin, le réseau a pour objectif la production des synthèses bibliographiques, de méta-analyses, de fiches thématiques et de dossiers sur des sujets d’actualité.

Contribution à l’organisation de manifestations scientifiques

Outre ses séminaires internes (1999, 2002, 2006, 2011 et 2014), le réseau contribue à l’organisation de séminaires et de colloques de portée nationale, par exemple :

  • Colloque de la Société d’Ecotoxicologie Fondamentale et Appliquée (2010)
  • Colloques du RTP EcotoxicoMic (2013, 2014 et 2016)
  • Séminaire INRA/Allenvi « Pesticides, écotoxicologie et exposition environnementale » (2014)
  • Journées « Traits écologiques et biologiques des organismes des sols - TEBIS 4 » (2015)
  • Colloque ANTIOPES  « La toxicologie et l’écotoxicologie prédictives : de l’appliqué à l’opérationnel » (2016)
  •  ...

Mise en place d’une veille scientifique

Depuis 2012, le réseau a mis en place un dispositif de veille scientifique afin de capitaliser plusieurs types d’information (scientifique, sociétale…) concernant l’écotoxicologie, de la diffuser à ses membres, et de produire des documents de synthèse (fiches…).

Expertise

Les membres du réseau participent à des travaux de normalisation en écotoxicologie via l’AFNOR (groupe T95E) ou l’ISO (ISO/TC 190/SC 4). Ils sont à l’origine de plusieurs normes internationales publiées ou en cours de validation.

Ils participent également à des instances d’expertise (ANSES, EFSA…).