En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal AGROCAMPUS OUEST Université Rennes I

Encyclop'Aphid : l'encyclopédie des pucerons

Encyclop'APHID

Coccinellidae

Coccinelle, demoiselle, bête à bon Dieu... En France la famille des Coccinellidae comprend une centaine d'espèces. Elles sont connues pour leur consommation de phytophages divers.

Adalia decempunctata : accouplement
coccinelle prépare son vol
Je laisse mes oeufs...
Adalia bipunctata : éclosion

Morphologie

Les Coccinellidae sont des coléoptères terrestres à élytres couvrant tout l'abdomen.

  • La taille des coccinelles est comprise entre 1 et 10 mm
  • Leur abdomen est de forme ronde ou ovale, avec un thorax (ou pronotum) plus large que long et des membres courts
  • Leurs antennes courtes, renflées en massue, sont insérées le plus souvent sous un rebord de la tête.
  • Leurs palpes maxillaires, plus courts que les antennes, se terminent par un article en forme de hache.
  • La tête est rétractile sous le pronotum
  • Leurs tarses se composent de quatre articles (sauf : 3 chez Nephus) mais le troisième est si petit qu'il est caché par le second.

Biologie

Les coccinelles hivernent au stade adulte. Au printemps, dès que les conditions climatiques sont favorables, elles s'accouplent et les femelles pondent quelques centaines d'oeufs chacune proche d'une source de nourriture. L'éclosion se fait après une période de 4 à 5 jours. Les larves se développent en passant par quatre stades larvaires. Elles ressemblent toutes à un mini "alligator" avec trois paires de pattes et des tubercules colorés sur le dos. Leur activité de prédation dure 10 à 25 jours. Puis elles se nymphosent. La pupe immobile est fixée sur le feuillage et l'émergence a lieu après une dizaine de jours. La durée de vie des adultes varie de quelques semaines à plusieurs mois selon les espèces.

Régime alimentaire

Les Coccinellidae se répartissent en deux sous-familles :

  • La première, celle des Epilachninae regroupe les quatres espèces phytophages.
  • La seconde, celle des Coccinellinae, beaucoup plus importantes, renferme toutes les espèces susceptibles de jouer un rôle dans la protection des plantes contre certains ravageurs. Elle comprend des espèces mycophages (8% des espèce) qui consomment les champignons de type mildiou ou oïdium, des prédateurs d'acariens et d'aleurodes (1%), des coccidiphages (10%) qui consomment les cochenilles et des aphidiphages (65%) qui s'alimentent de pucerons.

Coccinelles aphidiphages

Ce sont les plus nombreuses en France. Elles appartiennent à différentes tribus :

  • les Coccinellini sont généralement très colorés. Leur longueur est supérieure à 3mm, leurs corps entièrement glabre, leurs antennes plus longues que la tête. Cette tribu renferme entre autre les genres suivants : Coccinella, Adalia, Harmonia, Synharmonia, Propylea, Calvia, Myrrha, Mysia, Sospita
  • les Hippodamini comprennent également des espèces très colorées dont la longueur dépasse les 3 mm : Hippodamia, Adonia, Semiadalia, Aphidecta
  • les Scymnini réunissent des espèces de petites taille, inférieure à 3mm, de couleur sombre, au corps entièrement recouvert d'une fine pilosité : Scymnus, Pullus, Sidis,Nephus

Voir aussi

Le Monnier Y., Livory A.,2003. Une enquête Manche-Nature : Atlas des coccinelles de la Manche. Les dossiers de manche-Nature N°5, 206pp