En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal AGROCAMPUS OUEST Université Rennes I

Encyclop'Aphid : l'encyclopédie des pucerons

Encyclop'APHID

Forficulidae

Les Forficulidae ont un corps allongé, cylindrique. Ils ont des pièces buccales de type broyeur, des élytres très courts et fortement sclérifiés qui protègent complètement les ailes au repos. L'abdomen aplati est fortement sclérifié et porte une paire de cerques volumineux modifiés en forceps. Comme la plupart des Dermaptères, les Forficulidae sont nocturnes, volent rarement et se regroupent souvent en une dizaine d'individus.

Forficula auricularia (Linnaeus, 1758)

Pince oreille ou Perce-oreille
Forficula auricularia : adulte
Forficula auricularia : ponte
blanc 192x128
blanc 192x128

Morphologie

L’adulte est brun, long de 15 mm environ, avec la tête et le thorax bien dégagés. Les antennes sont longues, portées en avant. Les élytres courts recouvrent les ailes postérieures très rarement déployées. L’abdomen découvert est très mobile. Il est terminé par des cerques en pinces.
La larve est semblable à l’adulte mais aptère et de teinte plus claire.

Biologie Comportement

Après l'accouplement qui s'effectue en été, la femelle pond des œufs. Les larves donneront des adultes quelques mois plus tard. Aux premiers froids et gelées d'automne (vers octobre), le forficule s'enfouit dans le sol pour hiberner. La plupart des mâles meurent en hiver, alors que la femelle de l'année y survit. Un mois plus tard environ, celle-ci creuse une petite loge (terrier), s'y isole et pond quelques dizaines d'œufs blancs, arrondis et translucides (une soixantaine au maximum).
Vers la mi-mai les larves éclosent. La femelle s'occupe de ses oeufs et de ses larves avec un soin attentif, jusqu'à la dernière des quatre mues que subissent les larves. Les jeunes adultes émergent généralement en juillet. Ils demeurent actifs jusqu'aux premiers gels.

Habitat

C'est un insecte commun, largement répandu.
Le jour, le perce-oreille fuit la lumière et passe la plupart de son temps dans les crevasses du sol, sous les écorces du bois mort, dans le creux des fleurs ou entre les pétales de grosses fleurs (roses par exemple). La nuit, il sort et part à la recherche de nourriture (pucerons, psylles…).
Il est généralement considéré comme un auxiliaire du jardinier parce qu'il consomme un grand nombre d'insectes nuisibles. Il mange également des végétaux très murs ou en début de décomposition comme les pétales de fleurs, les fruits (pêche, prune ou abricot), les légumes ce qui lui vaut aussi d'être accusé d'être un ravageur.