En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal AGROCAMPUS OUEST Université Rennes I

Encyclop'Aphid : l'encyclopédie des pucerons

Encyclop'APHID

Dégâts des pucerons sur les chénopodiacées

Chénopodiacées des grandes cultures

Les pucerons sont des ravageurs importants des betteraves sucrières auxquelles ils peuvent transmettre deux maladies à virus : la jaunisse grave et la jaunisse modérée. Le virus de la jaunisse grave de la betterave (BYV) est transmis principalement par deux espèces, le puceron vert du pêcher (Myzus persicae) et le puceron noir de la fève (Aphis fabae), selon le mode semi-persistant Celui de la jaunisse modérée (BMYV) est principalement transmis par Myzus persicae selon le mode persistant. Ces virus peuvent être hébergés par plus d’une centaine de plantes dans lesquelles ils peuvent passer l’hiver en l’absence de cultures de betteraves. Les pucerons deviennent virulifères après avoir ingéré des particules virales sur des plantes infectées. Une seule piqûre d’alimentation faite par le puceron venant d’une plante contaminée suffit pour que la maladie soit transmise. Les symptômes se manifestent par une décoloration générale des nervures des feuilles, puis par une coloration jaune citron de l’ensemble du limbe. Les feuilles âgées deviennent jaune orangé. La maladie se dissémine plus ou moins rapidement dans toute la parcelle à partir des premiers foyers. Au champ, les deux jaunisses sont souvent associées. Les pertes de rendements occasionnées peuvent atteindre 15 à 20 t/ha.

Depuis 1992, le traitement des semences avec un insecticide systémique assure la protection des betteraves pendant 70 à 80 jours et rend presque inutile tout traitement foliaire complémentaire. Ces jaunisses semblent maîtrisées malgré l’apparition régulière de foyers localisés.

Chénopodiacées des cultures maraîchères

Sur épinard, la Mosaïque du concombre (CMV) est une maladie déformante qui se manifeste par de larges plaques chlorotiques conduisant au dessèchement de la plante. Elle est transmise selon le mode non persistant par de nombreuses espèces de pucerons dont Aphis fabae et Myzus persicae. Les pucerons ne provoquent pas de dégâts directs importants sauf lorsque la plante est très jeune. La présence de colonie peut occasionnellement gêner la bonne commercialisation du produit.

Sur betterave potagère, on retrouve les mêmes maladies que sur grande culture : la jaunisse grave de la betterave (BYV) et la jaunisse modérée de la betterave (BMYV) transmises également par les pucerons Myzus persicae et Aphis fabaeMyzus persicae présent principalement sur les feuilles du cœur, ne provoque pas de dégâts directs. Aphis fabae, en colonies denses sur la face inférieure des feuilles, provoque des crispations et des décolorations importantes des feuilles.