En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal AGROCAMPUS OUEST Université Rennes I

Encyclop'Aphid : l'encyclopédie des pucerons

Encyclop'APHID

Dégâts des pucerons sur les liliacées

On n'observe pas de pullulations de pucerons sur les Allium (poireau, oignon, ail, échalote) en végétation. Cela n'empêche pas la transmission de virus selon le mode non persistant au cours de piqûres d'essai réalisées par des pucerons ailés de passage. Par contre, les colonies du puceron de l'échalote (Myzus ascalonicus) peuvent se développer sur les allium en conservation et entraîner ainsi un épuisement des bulbes ou des caïeux et des malformations des futurs plants. Les Allium ne font généralement pas l'objet de lutte aphicide. Celle-ci est d'ailleurs inopérante pour combattre les maladies virales compte tenu de leur mode de transmission non persistant.

Le puceron de l'asperge (Brachycorynella asparagi), apparu dans le sud de la France en 1988, affaiblit la plante qui peut alors devenir sensible aux maladies cryptogamiques. Ce puceron, également signalé en Sologne en 1997, reste apparemment très localisé. La lutte contre Brachycorynella asparagi est entreprise en été dès l'observation des premières colonies ou des premières cannes déformées.