En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal AGROCAMPUS OUEST Université Rennes I

Encyclop'Aphid : l'encyclopédie des pucerons

Encyclop'APHID

Prédateurs

Parmi les prédateurs, on distingue les espèces qui ont un grand degré de spécificité aphidiphage (coccinelles, syrphes…) de celles plus opportunistes et zoophages (carabes, araignées…) qui se nourrissent également d'autres proies que les pucerons. Parmi les prédateurs aphidiphages, on distingue différents niveaux de spécificité. Certains prédateurs vont s’attaquer en effet à une seule espèce (monophagie), alors que d’autres, comme les coccinelles, montrent des préférences pour plusieurs espèces de pucerons.
Certains prédateurs ont des milieux de chasse préférentiels : milieu humide ou xérique par exemple ou des strates végétales différentes (herbacée, arbustive, arborée…).
Chez les syrphes et les cécidomyies, notamment, seule la larve est prédatrice de pucerons, l’adulte étant floricole. Chez les coccinelles, larves et adultes chassent les pucerons. Les punaises (Hétéroptère) comme les forficules (Dermaptère) ont souvent un régime alimentaire mixte, phytophage et zoophage.
La quantité de pucerons consommés varie avec les besoins énergétiques de l’espèce. Une larve âgée de coccinelle à 7 points peut consommer 100 pucerons/jour alors qu’une larve de Symnus (petite coccinelle) n’en dévore pas plus de 8/jour.

Ici sont illustrés différents prédateurs.

Chrysopa perla : larve
Deraeocoris ruber transperçant Uroleucon tanaceti
Meconema thalassinum
Araneae : Xysticus cristalus

Chrysopa perla (larve)
Chrysopidae

Deraeocoris ruber
Miridae

Meconema thalassinum
Tettigoniidae

Xysticus cristalus
Thomisidae

Classification des principaux prédateurs