En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal AGROCAMPUS OUEST Université Rennes I

Encyclop'Aphid : l'encyclopédie des pucerons

Encyclop'APHID

Pucerons et fourmis : mutualisme

Les fourmis : amies ou ennemies?

Le mutualisme se définit comme une interaction entre espèces se révélant être bénéfique pour les deux protagonistes. C’est le cas des relations entre les pucerons et les fourmis.

Les fourmis ont développé un grand nombre d'associations avec divers organismes et particulièrement avec d’autres insectes. Dans les régions tempérées, l'association la plus fréquente concerne les homoptères et principalement les pucerons. Un certain nombre d'espèces de pucerons considérées comme myrmécophiles interagissent en effet avec les fourmis.

Prélèvement de miellat

 

Les espèces concernées répondent à la palpation par les fourmis en secrétant du miellat qui constitue pour ces dernières un complément alimentaire riche en sucre. Cette relation comportementale, appelée trophobiose, est obligatoire ou facultative selon les espèces. Elle existe au moins depuis l'Oligocène (50 millions d'années). En échange de cet apport alimentaire, les fourmis procurent aux pucerons une défense agressive contre leurs antagonistes prédateurs et parasitoïdes. Cette défense peut être parfois renforcée par l'émission de phéromone d'alarme produite par les pucerons eux-mêmes. En conséquence, les populations de pucerons prospèrent à la faveur de cette action protectrice.

Défense agressive de la fourmi

  

Toutefois, certains prédateurs (Coccinella magnifica, Hyperaspis sp.) ou parasitoïdes (Paralipsis enervis, Lysiphlebus sp.) ont adopté des stratégies pour se faire accepter des fourmis (camouflage chimique, mouvements lents...) et continuer ainsi leur action antagoniste. D'autres interviennent la nuit quand les fourmis sont moins actives (Forficula auricularia). D’autres encore simulent la présence de pucerons en se recouvrant des restes de leurs proies (Chrysopa sp.). 

Chrysopa sp : camouflage physique
Lysiphlebus dans une colonie de Brachycaudus cardui

 

Les fourmis le plus fréquemment rencontrées dans ces associations mutualistes appartiennent au genre Formica, Lasius et Myrmica.
Tous les pucerons ne produisent pas la même quantité de miellat et ceux qui en produisent le plus  sont les plus entretenus. De même, les colonies visitées par les fourmis ont un meilleur taux de reproduction.
Si pour les fourmis, les pucerons représentent une source d'hydrate de carbone apportée par le miellat, ils sont aussi une source de protéines sous forme de proies car ils sont aussi consommés par les fourmis si la colonie est trop importante ou si certains individus présentent des mouvements violents. Les fourmis peuvent également changer les pucerons de plante si la ressource végétale n'est pas de qualité suffisante (sénescence,...) pour nourrir la colonie.

Antagonisme, mutualisme

    

En Europe, la fourmi la plus fréquente dans les colonies de pucerons est Lasius niger. Elle élabore son nid dans le sol mais peut le prolonger vers le haut par une gaine de terre qui entoure les tiges de la plante et y enferme les colonies de pucerons, les mettant ainsi à l'abri des prédateurs et des mauvaises conditions climatiques.

gaine protectrice