En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Agrocampus ouest CNRS Université Rennes 2 Agrocampus ouest

FloRHiGe

Présentation du projet

Le projet FloRHiGe vise à identifier les facteurs de réussite de l’innovation en horticulture ornementale par le biais d’une démarche interdisciplinaire génétique et historique portant sur la sélection du rosier aux XVIIIe et XIXe siècles en France.

Contexte

La période des XVIIIe et XIXe siècles en France a été marquée par une innovation variétale foisonnante se manifestant par une forte évolution de la diversité au sein du genre Rosa. L’introduction de nouvelles accessions, les hybridations, l’évolution conceptuelle et classificatoire, ainsi que les changements dans la pratique commerciale concourent à faire de cette période un tournant dans l’histoire des rosiers. L’engouement des horticulteurs, des botanistes, voire des amateurs pour le rosier a produit de très nombreuses sources archivistiques et bibliographiques qui restent peu exploitées. Grâce à la multiplication végétative, certains produits de cette innovation ont été conservés jusqu’à nos jours dans des collections de ressources génétiques, les roseraies, notamment en Pays de la Loire.

C’est dans ce contexte thématique que deux équipes ligériennes ont développé leurs travaux de recherche :

  • l’équipe GDO de l’UMR IRHS avec l’étude de la diversité génétique, de la conservation des variétés du rosier et l’identification des facteurs génétiques impliqués dans les caractères ornementaux ;
  • le CERHIO avec l’étude de la relation entre horticulture et connaissance scientifique en collaboration avec le Centre François Viète de l’Université de Nantes.

En association avec les roseraies des Pays de la Loire, des généticiens (GDO) et des historiens (CERHIO et CFV) ont construit pour la première fois une problématique commune de recherche qui fait l’objet du présent projet.

Objectifs

L’objectif principal du projet est d’identifier les facteurs de réussite au cours de l’âge d’or de la création variétale du rosier (XVIIIe et XIXe siècles). Ce projet interdisciplinaire génétique et historique s’appuiera sur les ressources génétiques conservées dans les roseraies de la Région et d’ailleurs et les sources bibliographiques laissées par les contemporains de cette période. A partir de ces sources d’information, le projet permettra l’émergence d’une nouvelle compréhension à la fois du présent « génétique » et du passé « historique », de déceler les logiques et les mécanismes profonds des facteurs d’innovation qui ont eu l’impact le plus significatif sur la diversité des rosiers cultivés.

A partir d’un corpus de sources, l’étude historique (axe 1) visera à retracer la complexité des processus, événements, connaissances et contraintes qui ont influencé la création variétale en les replaçant dans le contexte de l’époque. L’analyse génétique (axe 2) identifiera le rôle de l’apport de nouvelles sources de variabilité génétique et analysera les bases génétiques des caractères ornementaux sélectionnés. L’étude de la constitution des roseraies et de leurs interactions permettra de comprendre leur impact sur la création variétale et sur la conservation de la diversité génétique des rosiers (axe 3). Une liste de variétés importantes d’un point de vue patrimonial et/ou génétique sera définie et leur conservation à long terme sera assurée en complément des roseraies.

Les axes 3 et 4 seront les axes où s’exprimera l’interdisciplinarité à travers des échanges et des réflexions communes. Ainsi, l’axe Synthèse (axe 4) sera l’occasion de confronter les données génétiques et historiques à différentes étapes du projet, et à terme d’aboutir à une compréhension des processus d’innovation. La Figure 1 montre comment les différentes tâches du projet sont interconnectées et les étapes-clés du processus d’interdisciplinarité.

Résultats attendus

Le résultat scientifique final donnera une vision nouvelle des implications génétiques de la sélection variétale des rosiers aux XVIIIe et XIXe siècles. Le projet permettra d’identifier les facteurs de succès de l’innovation en horticulture ornementale et leurs conséquences sur la diversité des plantes cultivées.

Les résultats visés au cours du projet consistent en la caractérisation de trois aspects fondamentaux :

  1. le processus d’innovation en horticulture ornementale et la part de la sélection dans le succès commercial ;
  2. la diversité des rosiers cultivés aux XVIIIe et XIXe siècles et les changements enregistrés sous l’effet de la sélection, des introductions et des collections ;
  3. la conservation passée, actuelle et future des variétés de rosier. De plus, la méthode interdisciplinaire histoire et génétique développée dans ce projet sera applicable à d’autres espèces végétales.

Méthodologie

Le projet FloRHiGe repose sur une méthodologie interdisciplinaire visant à corroborer les informations issues de l’exploration des sources historiques et des ressources génétiques, par des méthodes propres à chaque discipline : analyse documentaire, analyse de la diversité génétique, recherche de signatures de sélection et étude des bases génétiques des caractères par génétique d’association, épistémologie. La conservation in vivo ou en cryo-banque des variétés considérées comme significatives sera réalisée, en collaboration avec les roseraies.