En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal AgroParisTech

MIA Paris

Réseaux

Statistique et Trajectoires

Le réseau Statistique et Trajectoire a démarré en 2011. Le but de ce réseau est de mettre en commun les différentes méthodes pour l'analyse de trajectoires. Les cas d'applications portent sur des trajectoires de cervidés, de bovins, de mammifères marins, de bateaux.

-> [Site WEb]

Réseau AIGM: Algorithmic Issues for Inference in Graphical Models

Le réseau AIGM regroupe des chercheurs français de différentes disciplines (épidémiologie théorique, mécanique statistique, statistiques spatiales, théorie de la décision, IA) et de différentes institutions (Universités, INRIA, INRA, INH), qui ont pour point commun d'étudier ou d'être utilisateurs de modèles sur graphe ou de graphe. Ce réseau méthodologique a été lancé en 2006 dans le but de créer un lieu d'échanges autour de la question de l'approximation de ces modèles complexes.

-> [Site Web : AIGM]

RESSTE : RESeau Statistiques pour données Spatio-TEmporelles

Le RESSTE a pour objectif scientifiques :

  • Initier une animation scientifique autour des modèles, méthodes et algorithmes pour les données spatio-temporelles
  • Fédérer des statisticiens de différents horizons et des modélisateurs des autres disciplines ayant à traiter de ce type de données, en confrontant les  approches et points de vue des différents domaines des statistiques.
  • Contribuer à une plus large diffusion des méthodes en statistiques spatio-temporelles, auprès de statisticiens et des modélisateurs.
  • Initier de nouveaux fronts de recherche en statistiques spatio-temporelles répondant aux enjeux rencontrés par les scientifiques.

-> [Site Web : RESSTE]

Réseau MIRES : Méthodes Interdisciplinaires sur les Réseaux d'Échanges de Semences

Le réseau MIRES est une plate-forme d’échange  autour des modèles de génétique des populations et d'analyse de réseaux. Il a été fondé en 2013 et financé en 2013 et 2014 par le Réseau National des Systèmes Complexes et en 2015 et 2016 par le département MIA de l'INRA.

À plus long terme, l'objectif est de proposer des méthodes d'analyse intégrant de l'information sociale (réseaux de circulation) dans les modèles de génétique des populations. Ce groupe de travail interdisciplinaire regroupe des statisticiens et modélisateurs déterministes, des anthropologues de l'environnement ainsi que des écologues et généticiens.

->Site web :MIRES