En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal réseau MiDi logo Région Centre-Val de Loire

RTR MIDI

Workshop "Hormones and Behaviors in Arthropods" 2018

5 et 6 juin 2018 - Tours

HBA 2018
Ce workshop organisé par l’IRBI et I’INRA de Nouzilly, en partenariat notamment avec le Réseau MiDi, positionnera les laboratoires de la Région au centre d’un réseau ïnternational de chercheurs étudiant les fonctions des hormones chez les arthropodes, et dans quelle mesure les perturbations anthropiques (pollution, changement climatique) les impactent et affectent la survie et les comportements associés de ces organismes. Elle permettra de renforcer la collaboration initiée entre l’université d’Alabama et celle de Tours par la venue d’un professeur invité (Ryan L Earley pour travailler avec Marlène Goubault). Cette conférence donnera très vraisemblablement le jour à de nouvelles collaborations nationales et internationales avec d’autres institutions dans le cadre de recherches fondamentales et appliquées. Il est également envisagé d’écrire un article de synthèse (multi-auteurs) démontrant l’importance d’accélérer les recherches sur le lien hormones-comportements chez les arthropodes. Ceci contribuera à la accroître la visibilité des laboratoires partenaires du réseau.

Workshop "Hormones and Behaviors in Arthropods" 2018

Si le lien entre hormones et comportements est largement étudié chez les Vertébrés, il l’est beaucoup moins chez les Invertébrés et en particulier chez les arthropodes. L’hormone juvénile et les ecdystéroïdes sont les principales hormones agissant chez ces organismes. Outre leurs capacités à contrôler leur développement et nombre de fonctions physiologiques, elles sont aussi capables de moduler, de manière synergique ou antagoniste, de nombreux comportements reproducteurs, la recherche de partenaires sexuels, les soins parentaux et d’une manière générale l’ensemble des
comportements sociaux ou de compétïtion. Les études d’un grand nombre de ces arthropodes présentent un intérêt majeur du fait de leur impact économique (animaux d’élevage), agronomique (espèces invasives, ravageurs de culture, pollinisateurs) ou sur la santé humaine (vecteurs de maladie). Etudier et comprendre la modulation des comportements de ces organismes est donc crucial au regard du manque de connaissances en comparaison des vertébrés.

De nombreuses équipes nationales et internationales travaillent sur ces sujets et sont confrontés à de nombreux challenges. Les études menées chez les arthropodes portent généralement sur l’action d’un type d’hormone et plus rarement des deux en même temps. La quantification de très petites quantités d’hormones, du fait de la taille parfois très réduite de nombreux arthropodes est parfois difficile. Comme les concentrations en hormones ne reflètent pas forcément leur activité, il est souvent nécessaire de coupler ces dosages à des études de l’expression des récepteurs de ces hormones ou de gènes contrôlés par ces complexes récepteurs-hormones dans les tissus cibles. Des techniques alternatives peuvent aussi être utilisées telle que la manipulation hormonale par injection, ingestion ou application topique (avec ou sans antagonistes) ou l’inhibition d’expression de gènes (e.g. ARN interférent, CRISPER...) afin de réaliser des études fonctionnelles de ces acteurs. Les données moléculaires provenant d’études omiques (e.g. génomes, transcriptomes, métabolomes...) sont d’ailleurs en plein développement chez ces organismes et promettent d’améliorer la compréhension du mode de fonctionnement de ces hormones dans le contrôle des comportements.

Par ailleurs, du fait de l’agriculture intensive et de l’anthropisation, certains arthropodes terrestres et aquatiques se retrouvent exposés à différents xénobiotiques et notamment de nombreux perturbateurs endocriniens comme les pesticides ou les molécules plastiques. La biologie et physiologie de ces ectothermes sont aussi sous l’influence importante de la température et donc des effets des changements climatiques. Les systèmes hormonaux peuvent être fortement perturbés par ces sources anthropiques de stress environnemental. Tous ces facteurs peuvent donc dramatiquement affecter la survie des arthropodes, leur développement, leur reproduction et tous les comportements associés, et à terme, limiter les services écosystémiques qu’ils rendent (e.g. pollinisation, contrôle biologique des ravageurs par leurs ennemis naturels etc...).

L’objectif de cette conférence est donc de réunir la communauté d’experts scientifiques étudiant ce lien entre hormones et comportements chez les arthropodes. Cette conférence permettra d’initier le développement d’un consortium et ainsi de mettre en place un groupe de travail pérenne sur le sujet, et ce dans une perspective comparative. Ainsi, cette conférence stimulera les discussions sur les avancées conceptuelles et expérimentales sur la relation hormones-comportements, jusqu’ici principalement développées chez les vertébrés, et de définir de possibles adaptations chez les arthropodes. A terme, cela permettra d’identifier de possibles convergences évolutives dans les fonctions des hormones de ces différents groupes animaux.

Nous anticipons que cette conférence conduira à de nouvelles collaborations entre instituts étrangers et français (dont l’IRBI et l’INRA de Nouzilly partenaires du réseau MiDi), au développement de nouvelles applications pour les sciences fondamentales et appliquées, ainsi qu’à l’émergence d’un projet de recherche européen ou international visant à accélérer la recherche en endocrinologie du comportement chez les arthropodes.

Programme détaillé et inscription >> ICI <<

Email : marlene.goubault@univ-tours.fr