En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Réseau Nacre

Réseau NACRe - Réseau National Alimentation Cancer Recherche

Réseau NACRe

Publication de l’étude sur l’estimation de la prévalence du cancer en France métropolitaine en 2008

27 octobre 2014

Cette étude estime pour 24 localisations de cancers la prévalence totale et partielle du cancer en France métropolitaine chez les 15 ans et plus. Elle a été réalisée en partenariat avec le réseau français des registres des cancers (réseau Francim), l’Institut de Veille Sanitaire (InVS), l’Institut National du Cancer (INCa) et le service de biostatistique des Hospices Civils de Lyon (HCL).

Contexte

En 2012, le nombre de nouveaux cas de cancers en France métropolitaine est estimé à 355 000 (200 000 chez l’homme et 155 000 chez la femme), ce qui fait de cette pathologie un enjeu majeur de santé publique. La prévalence des cancers, qui renseigne sur le nombre de personnes ayant reçu un diagnostic de cancer au cours de leur vie au sein de la population, est un indicateur lié à la fois à l’incidence des cancers et à la mortalité globale.
Les données de cette étude concernent l’année 2008 et les 24 cancers les plus fréquents (soit 92 % de l’ensemble des cancers. Elle a été publiée en Juillet 2014.

Données sur la prévalence totale

La prévalence totale correspond au nombre (ou à la proportion) de personnes atteintes ou ayant été atteintes d’un cancer et vivantes à une date donnée, quelle que soit l’antériorité du diagnostic. Cet indicateur permet d’appréhender le nombre de personnes en demande de soins (traitement initial, rechute), de surveillance et de traitement de séquelles.
En 2008, quatre localisations de cancer représentent à elles seules plus de 50 % des cas prévalents chez les hommes et les femmes (tableau 1).

Tableau 1 : estimation de la prévalence totale par sexe en 2008 pour les quatre localisations les plus prévalentes et tous cancers confondus

Hommes

Femmes

Localisation de cancer

Nombre de cas
(part en %)

Localisation de cancer

Nombre de cas
(part en %)

Prostate

508 699 (32 %)

Sein

645 418 (46 %)

VADS*

223 318 (14 %)

Côlon-rectum

155 135 (11 %)

Côlon-rectum

163 548 (10 %)

Utérus

152 465 (11 %)

Vessie

78 441 (5 %)

Thyroïde

69 559 (5 %)

Tous cancers

1 570 880 (100 %)

Tous cancers

1 412 283 (100 %)

* VADS (voies aéro-digestives supérieures) : lèvre-bouche-pharynx, œsophage et larynx.

A noter que la répartition des cas selon les localisations de cancer varie en fonction de l’âge, aussi bien pour la prévalence totale que partielle.

Données sur la prévalence partielle

En estimant le nombre de cas prévalents dont le diagnostic a été fait à une date donnée, la prévalence partielle permet d’évaluer plus précisément le nombre de personnes atteintes de cancers potentiellement en demande de soins.
Des estimations de prévalences partielles à 1, 3, 5 et 10 ans du diagnostic ont été effectuées par sexe et par localisation de cancer sur les données de 2008 (tableau 2). Elles montrent que rapportée à l’ensemble des cas prévalents, la proportion des cancers prévalents de la prostate chez l’homme, du sein chez la femme, ou du côlon-rectum chez les deux sexes, reste importante quel que soit le délai depuis le diagnostic. En revanche, la proportion des cancers prévalents du poumon chez l’homme diminue avec le délai depuis le diagnostic (en lien avec la faible survie associée à ce cancer).

Tableau 2 : estimation de la prévalence partielle à 1, 3, 5 et 10 ans par sexe en 2008 pour les quatre localisations les plus prévalentes et tous cancers confondus

Chez les hommes :

 

Nombre de cas par localisation de cancer (part en %)

Localisation de cancer  

à 1 an

à 3 ans

à 5 ans

à 10 ans

Prostate

56 175 (36%)

167 628 (43%)

265 359 (45 %)

402 476 (45 %)

Côlon-rectum

17 577 (11%)

44 114 (11 %)

64 297 (11 %)

100 240 (11 %)

Poumon

16 441 (11 %)

28 904 (7%)

35 690 (6 %)

46 029 (5 %)

VADS*

13 071 (8 %)

29 585 (7 %)

41 809 (7 %)

64 807 (7 %)

Tous cancers

155 673 (100%)

393 332 (100%)

583 576 (100 %)

885 714 (100 %)

* VADS (voies aéro-digestives supérieures) : lèvre-bouche-pharynx, œsophage et larynx.

Chez les femmes :

 

Nombre de cas par localisation de cancer (part en %)

Localisation de cancer  

à 1 an

à 3 ans

à 5 ans

à 10 ans

Sein

48 034 (38 %)

138 053 (43 %)

219 756 (45 %)

383 310 (47 %)

Côlon-rectum

15 327 (12%)

38 628 (12 %)

56 567 (12 %)

90 050 (11%)

Utérus

9 258 (7 %)

24 350 (8 %)

37 132 (8 %)

64 264 (8 %)

Thyroïde

5 365 (4 %)

15 131 (5 %)

23 795 (5 %)

41 141 (5 %)

Tous cancers

124 858 (100 %)

323 993 (100 %)

490 324 (100 %)

813 417 (100 %)

Conclusion

Ainsi en 2008, le nombre de personnes de 15 ans et plus ayant eu un cancer au cours de leur vie approche les 3 millions. Le diagnostic de cancer pour plus d’un tiers d’entre elles a été fait au cours des 5 années précédentes et pour près de 60 % au cours des 10 dernières années. Ces estimations de la prévalence (partielle ou totale) du cancer chez les 15 ans et plus permettent de mesurer le poids du cancer en France métropolitaine et invitent à mieux prendre en compte l’après-cancer.