En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Réseau Nacre

Réseau NACRe - Réseau National Alimentation Cancer Recherche

Réseau NACRe

Facteurs nutritionnels associés au risque de second cancer : expertise des données disponibles

Les données scientifiques disponibles permettent d’établir une association avec le risque de second cancer pour deux facteurs nutritionnels : la consommation de boissons alcoolisées et la surcharge pondérale.

1. Des données scientifiques à l’identification des facteurs nutritionnels associés au risque de second cancer*

* Un second cancer est un nouveau cancer n’étant ni une récidive locale, ni une métastase d’un premier cancer.

Dans le cadre de la réalisation du rapport de l’Institut National du Cancer (INCa) « Identifier et prévenir les risques de second cancer primitif chez l’adulte » [1],le réseau NACRe a été sollicité afin de réaliser une revue systématique de la littérature sur le thème « nutrition et risque de survenue de seconds cancers » [2].

Ce travail d’expertise a mis en évidence que les études publiées sur les facteurs nutritionnels et le risque de second cancer sont peu nombreuses et portent majoritairement sur des patients ayant eu un diagnostic de cancer des voies aérodigestives supérieures (VADS : bouche, pharynx, larynx, œsophage) ou de cancer du sein. Il a permis d’établir une association avec le risque de second cancer pour certains facteurs nutritionnels et d’identifier des pistes de recherche :

  • Les études disponibles permettent d’établir une association avec le risque de second cancer pour la consommation de boissons alcoolisées chez les patients (hommes et femmes) atteints d’un cancer des VADS, et pour la surcharge pondérale chez les patientes atteintes d’un cancer du sein. Des études complémentaires sont souhaitables, en particulier des études d’intervention visant à évaluer l’efficacité de la réduction de ces facteurs de risque, après diagnostic de cancer, sur le risque de second cancer.
  • Les données scientifiques sont encore insuffisantes, voire inexistantes pour les autres facteurs nutritionnels, notamment les éventuels facteurs protecteurs (ex : activité physique, consommation de fruits et de légumes). Elles mettent en évidence les besoins de recherche sur des cohortes de patients.

Suite à ce travail d’expertise, une collaboration internationale des chercheurs de l’Equipe de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle (EREN, équipe NACRe 01), avec une équipe de l’Imperial College à Londres, a permis pour la première fois de réaliser des méta-analyses des études publiées et d’évaluer la force et la significativité des associations entre consommation d’alcool et risque d’un second cancer [3]et entre surcharge pondérale et risque d’un second cancer [4],dont les principaux résultats sont présentés ci-après.

2. Consommation de boissons alcoolisées et risque de seconds cancers

Les analyses montrent que, par rapport aux faibles consommateurs de boissons alcoolisées, les forts consommateurs au diagnostic d’un cancer des VADS ont un risque de second cancer (tous sites confondus) augmenté de 60 %. Le risque d’avoir un nouveau cancer des VADS est multiplié par 3 environ. Une relation dose-réponse significative est observée : augmentation du risque de second cancer des VADS de 9 % pour une augmentation de 10 g d’alcool par jour, ce qui correspond à environ un verre standard.  

3. Surcharge pondérale et risque de seconds cancers

L’obésité chez les femmes au diagnostic d’un cancer du sein est associée à une augmentation significative du risque de seconds cancers ; en particulier, l’augmentation est de 37 % pour le risque de cancer de l’autre sein, de 89 % pour le cancer colorectal et de 96 % pour le cancer de l’endomètre. Une relation dose-réponse est observée pour le risque de cancer de l’autre sein ou de l’endomètre, c'est-à-dire avec un risque augmenté pour la surcharge pondérale en général (surpoids et obésité) et d’autant plus augmenté que la surcharge pondérale est élevée.

Voir les objectifs pour la prévention nutritionnelle des seconds cancers

4. Références

Rapport ''Identifier et prévenir les risques de second cancer primitif chez l’adulte'' INCa 2013

[1] INCa. Identifier et prévenir les risques de second cancer primitif chez l’adulte. Boulogne-Billancourt : INCa, 2013. Voir le rapport

Revue systématique de la littérature sur les facteurs nutritionnels et le risque de seconds cancers primitifs NACRe 2010

[2] NACRe. Revue systématique de la littérature sur les facteurs nutritionnels et le risque de seconds cancers primitifs. Jouy en Josas : NACRe ; 2010. Voir le rapport

[3] Druesne-Pecollo N, Keita Y, Touvier M, Chan DS, Norat T, Hercberg S, Latino-Martel P. Alcohol drinking and second primary cancer risk in patients with upper aerodigestive tract cancers: A systematic review and meta-analysis of observational studies. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 2014 Feb;23(2):324-31. [Résumé PubMed PMID 24307268]

[4] Druesne-Pecollo N, Touvier M, Barrandon E, Chan DS, Norat T, Zelek L, Hercberg S, Latino-Martel P. Excess body weight and second primary cancer risk after breast cancer: a systematic review and meta-analysis of prospective studies. Breast Cancer Res Treat. 2012;135(3):647-54. [Résumé PubMed PMID 22864804]