En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu INRA Osur

ORE agro-hydrosystèmes

Zone de texte éditable et éditée

Institutions et labélisations

Pilotage de l'Observatoire AgrHyS

2 unités sont principalement impliquées dans l'observatoire :

  • l’UMR 1069 INRA/Agrocampus SAS Sol Agro et hydrosystème Spatialisation
    en assure la gestion et notamment la gestion financière
  • l'UMR 6118 CNRS/Université de Rennes 1 de Géosciences Rennes

D’autres unités membres de l’OSUR peuvent intervenir dans le dispositif d'observation comme l’UMR COSTEL LETG CNRS/Université de Rennes 2.

Structure fédérative de recherche, l'Observatoire des Sciences de l’Univers de Rennes (OSUR) pilote les recherches en environnement en associant les principaux laboratoires de cette thématique au sein du pôle scientifique rennais (CNRS, INRA, Université de Rennes 1 et 2, Agrocampus Ouest) et assure une mission de formation dans le domaine des sciences de la Terre, de l’écologie et de l’environnement.

L'OSUR assure également des missions spécifiques d’observation des systèmes planétaires et environnementaux sur le long terme. Un thème fédérateur de l’OSUR est l’étude de la dynamique des paysages.

L'observation agro-hydrologique à l'INRA

Au début des années 1990, l'INRA a initié des recherches sur les transferts latéraux de l'eau et des matières associés (pesticide, azote) à l'échelle du bassin versant. A cet effet, les bassins versants de Roujan en Languedoc et de Naizin en Bretagne ont été retenus pour constituer des bassins versants d'observations agro-hydrologiques. Labellisés Observatoire de Recherche en Environnement (ORE) en 2003, le site de Roujan, en association avec le site de Kamech en Tunisie co-piloté par l'IRD, l'INA-Tunis et l'INRGREF-Tunis est devenu l'Observatoire Méditerranéen de l'Environnement Rural et de l'Eau (OMERE), et le site de Naizin complété des bassins de Kerbernez (Finistère) est devenu l'Observatoire des temps de réponse dans les AGRoHYdroSystèmes (AgrHys). Cette labellisation nationale reconnaît que la compréhension des interactions entre activités agricoles et environnement au sein des agro-écosystèmes nécessite :

1- l’observation à long terme des processus et flux impliqués dans les cycles de l'eau et des éléments chimiques en relation avec l'observation des trajectoires de l'occupation du sol et des pratiques agricoles

2- une approche intégrée dans l'étude du fonctionnement des bassins versants, intégrant les flux traversant les compartiments (sol, végétation, air et eau), les processus associés à ces flux, et l'hétérogénéité spatiale des pratiques agricoles, des propriétés des bassins versants (relief, sol, ...) et des infrastructures paysagères (fossés, bocage, zone humide, banquette,…).

Les deux observatoires sont caractéristiques de contexte climatiques, hydrologiques, agricoles et paysagers très différents. OMERE est dédié aux problématiques de la gestion quantitative des sols et de l’eau, et de la dégradation de leur qualité notamment par les pesticides. AgrHyS est dédié aux enjeux de dégradation de la qualité des eaux de surface (azote et phosphore), de l’air (émissions d’ammoniac), et des sols (matière organique).

Un observatoire de la Zone Critique, entité de l'Infrastructure Nationale OZCAR labellisée par le Ministère de la Recherche

Les observatoires AgrHyS et OMERE sont à la fois complémentaires et similaires à tout un réseau d'observatoires ayant pour objet le bassin versant, i.e. le système hydrologique, et pilotés par d'autres organismes de recherche comme le CNRS, l'Irstea, l'IRD et les Universités et Grandes Ecoles.

Dans ce réseau certains bassins sont aussi agricoles, associés à d'autres contextes pédoclimatiques, agricoles ou climatiques, d'autres sont moins anthropisés ou au contraire plutôt urbanisés.

Ce réseau d'observatoire s'est fédéré à partir de 2010 au sein du réseau des bassins versants, sous le label "Système d'Observation et d'Expérimentation pour la Recherche en Environnement" délivré par Allenvi. Depuis 2017, le réseau s'est joint notamment aux réseaux d'hydrogéologie et de glaciologie, et à l'Observatoire Spatial Régional dans une Infrastructure Nationale de Recherche labellisée par le Ministère de la Recherche: OZCAR (Observatoires de la Zone Critique, Applications, Recherches) dédiée à l'étude de la "Zone Critique". Le concept de zone critique a été proposé en 2001 par le National Research Council aux Etats Unis pour désigner la zone, imparfaitement définie, « entre le ciel et les roches », où interagissent l’eau, les gaz, les minéraux des roches pour donner naissance au sol, aux eaux, aux êtres vivants qui la peuple.