En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal

Inra Productions Animales

Systèmes de production laitiers en montagne : évolutions récentes et adaptations possibles. Exemple d’exploitations en Haute-Loire

INRA Prod. Anim., 3 (5), 329-345.

L. DOBREMEZ, G. LIENARD*, M. BARRET**

CEMAGREF Groupement de Clermont-Ferrand Division Techniques et Economie des Exploitations d’élevage Bovin et Ovin, Laluas - 63200 Riom

* INRA Laboratoire de Recherches sur l’Economie de l’Elevage, Theix - 63122 Saint-Genès-Champanelle
** Centre d’Economie Rurale de la Haute-Loire - CER43 27, boulevard Bertrand - 43003 Le Puy

Résumé 

Le développement des exploitations laitières de montagne, déjà handicapées par les conditions naturelles qui limitent les rendements et génèrent des surcoûts, a été très perturbé par l’instauration des quotas de production en 1984. Dans les montagnes de Haute-Loire, la production laitière est relativement récente ; elle s’est développée à partir d’un système basé sur le veau de boucherie sous la mère et beaucoup d’exploitations conservent les marques de cette évolution. Ainsi, les quotas ont touché beaucoup d’élevages dont la mutation laitière n’était pas achevée. L’étude se propose, à partir d’un échantillon de 30 exploitations, « ayant de l’avenir », de montrer quelles ont été les évolutions depuis le début des quotas. Les trois premières années, les effets ont été masqués par les limitations de rendement provenant du climat lui-même et par l’octroi de références supplémentaires. Mais les conditions favorables de la quatrième campagne ont provoqué une forte amélioration des rendements laitiers obligeant les éleveurs à prendre des mesures d’ajustement. La constitution d’une typologie de « profils » d’exploitations permet d’analyser les trajectoires et les logiques de fonctionnement en dégageant des voies d’adaptation différenciées. Certaines exploitations ont adopté, depuis longtemps, une forte spécialisation laitière, avec vaches Pie-Noires et intensification poussée ; cette voie est exigeante en technicité et en ressources alimentaires ; elle est très sensible aux quotas. D’autres, ayant plus de surface, ont conservé, avec des vaches Pie-Rouges de bon niveau laitier, une orientation lait + veaux croisés vendus à un mois. Cette voie est sans doute mieux adaptée à l’évolution que doivent réaliser beaucoup de jeunes restés proches du système traditionnel. L’évolution difficile des exploitations ayant réalisé trop brutalement une modernisation complète montre la nécessité, plus forte en montagne qu’en plaine, de mieux préparer et étaler les investissements très lourds. L’important est de préserver une certaine diversité d’orientation pour les systèmes laitiers en montagne, et de proposer, à côté des voies basées sur une forte intensification, des évolutions prenant mieux en compte les systèmes mixtes possibles et une intensification modérée, plus facilement envisageables dans l’avenir avec l’agrandissement progressif des exploitations.

Documents à télécharger