En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal

Inra Productions Animales

Etat corporel et intervalle entre vêlages chez la vache allaitante. Bilan de deux années d’enquête en exploitation

INRA Prod. Anim., 5 (5), 355-369.

J. AGABRIEL, N. GRENET*, M. PETIT

Laboratoire Adaptation des Herbivores aux Milieux, Theix 63122 Saint-Genès-Champanelle

* Institut de l’Elevage 63122 Saint-Genès-Champanelle

Résumé 

Cette étude cherche à évaluer dans les conditions de l’élevage allaitant français les relations existant entre l’état des vaches en hiver, la réussite de la reproduction et la durée de l’intervalle vêlage vêlage (IVV). Au total, 57 troupeaux ont été suivis dans 12 départements, 9 représentant l’élevage Charolais et 3 l’élevage Limousin 15 techniciens ont été formés pour cela. Les enregistrements individuels mesurés sur 2338 vaches la première année, et sur 2378 vaches la seconde, ont surtout porté sur l’état corporel (deux notes au début et à la fin de la période de stabulation), et sur les dates et conditions de mise bas. La grille de notes d’état s’est bien appliquée à l’une et à l’autre race&nbsp;: la note initiale moyenne est de 2,33 pour l’ensemble de la race Charolaise et légèrement supérieure (+ 0,2 point, p < 0,01) pour la Limousine. Les notes initiales attribuées aux primipares sont supérieures à celles des multipares (+ 0,3 point). Les femelles maigres notées 1,5 et moins, représentent 8,8 % chez les Charolaises et 13,8 % chez les Limousines. La variation moyenne de note au cours de l’hiver apparaît faible, - 0,33 point seulement pour l’ensemble de l’échantillon Charolais, - 0,23 point pour la race Limousine. Ces pertes d’état ne correspondent qu’à une mobilisation des réserves corporelles de l’ordre de 20 kg à l’échelle de l’hiver. Mais il existe une relation entre la variation d’état au cours de l’hiver et l’état initial. Plus les vaches sont grasses au début d’hiver, plus elles perdent de l’état par la suite. Les vaches multipares maigres notées moins de 2,0 en novembre-décembre augmentent de 0,8 point d’état au cours de l’hiver par point de note initiale en moins, alors que celles notées au delà de 2,5 perdent 0,3 point par point de note en plus. Une variation de note nulle correspond à une note initiale de 1,8. Les deux années, l’IVV moyen chez les multipares des deux races est de 364 jours, il est supérieur de 3 semaines environ chez les primipares. Un avancement de la date de vêlage de 5 jours entraîne un allongement de l’IVV suivant de 2 jours chez les primipares et de 1 jour chez les multipares, sans différence notable entre les deux races. L’IVV dépend de la note de début d’hiver pour les primipares et/ou les jeunes vaches qui vêlent tôt jusqu’à mi-février&nbsp;: en deçà de 2,5 points de note, l’IVV augmente de près de 30 jours par point en moins&nbsp;; de 3,5 à 2,5 il diminue de 10 jours et, au dessus de 3,5, l’état n’intervient plus car d’autres facteurs sont alors prioritaires. L’IVV des vaches multipares dépend à la fois des notes de fin d’hiver et de l’intensité de la perte d’état, c’est-à-dire de leur bilan alimentaire. L’effet de la note s’observe en dessous d’un seuil qui s’abaisse de 3,0 à 1,5 lorsque les dates de vêlage se décalent de janvier à fin mars&nbsp;: pour chaque point de note en moins, l’IVV augmente de 5 à 15 jours de manière d’autant plus importante que le bilan alimentaire est déficitaire et que la vache est jeune. Ces seuils et variations observés devront être confirmés par d’autres études de ce type dans différentes conditions d’environnement.

Documents à télécharger