En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Inra Productions Animales

Evaluation multicritère appliquée au bien-être des animaux en ferme ou à l’abattoir : difficultés et solutions du projet Welfare Quality®

Inra Prod.Anim., 23 (3), 269-284

I. VEISSIER ¹, R. BOTREAU ¹, P. PERNY ²

1 INRA, UR1213 Herbivores, F-63122 Saint-Genès-Champanelle, France

2 Université Pierre et Marie Curie, LIP6, 4 place Jussieu, F-75252 Paris, France

Résumé

Face au développement en Europe de programmes de certification d’élevages mettant en avant le respect du bien-être animal, le projet Welfare Quality® a proposé à l’Union Européenne d’établir un modèle d’évaluation globale des exploitations (fermes ou abattoirs) au regard du bien-être des animaux. Ce modèle repose sur une évaluation multicritère dans laquelle 12 critères de bien-être, regroupés en 4 principes, ont été définis. Après avoir identifié les mesures nécessaires pour vérifier qu’une exploitation est conforme aux différents critères, le modèle a été progressivement construit. Il aboutit à un classement des exploitations en quatre catégories reflétant le niveau de bien-être (d’excellent à très faible). Pour ce faire, des méthodes multicritères ont été utilisées, évitant ainsi les écueils d’une agrégation naïve de l’information (comme les sommes pondérées qui autorisent les pleines compensations entre critères, ce qui n’est pas compatible avec le concept de bien-être). Différentes personnes (chercheurs en sciences animales ou sociales, porteurs d’enjeux) ont été consultées au moyen de jeux de données virtuelles sur lesquelles elles devaient donner une appréciation. Le modèle a été développé et paramétré afin de refléter ces appréciations. Une analyse a posteriori des résultats produits montre que le modèle accorde la priorité aux animaux en moins bon état tout en tenant compte de l’état moyen du troupeau, et qu’il limite fortement les compensations entre critères. Cet exemple montre qu’en suivant cette méthodologie rigoureuse, il est possible d’aider l’évaluation d’un concept multidimensionnel, même si cet exercice comporte des choix de valeurs qu’il convient d’expliciter et de modéliser. La méthodologie suivie pour construire ce modèle d’évaluation du bien-être peut être transposée pour évaluer d’autres concepts multidimensionnels comme la durabilité des systèmes de production.

Documents à télécharger