En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal MEDDE

Programme de recherche DIVA : Action publique, Agriculture et Biodiversité

Edito

19 juin 2018

DIVA(Action Publique, Agriculture et Biodiversité) est un programme du service de la recherche du Ministère en charge de l’Ecologie dont l’INRA-SAD assure l’animation scientifique :
 
Les objectifs du programme DIVA est d'apporter des éléments de réponse à ces questions transversales :

  • Quel rôle jouent les systèmes agricoles et les pratiques sur la faune et la flore ?
  • Comment les orientations politiques européennes, nationales ou locales se traduisent-elles sur le terrain ?
  • Quels dispositifs de gestion sont mis en place ?

Le cœur de ce programme est de mieux comprendre la façon dont les actions publiques (politiques, réglementaires etc.) influencent les pratiques et leurs interactions avec la biodiversité. Au-delà des publications scientifiques qui en résultent, le programme doit déboucher sur des références pouvant apporter une aide à la décision pour la définition et la mise en œuvre d’actions publiques répondant à des enjeux de préservation et de gestion de la biodiversité par l’agriculture.

Les projets sélectionnés s'articulent autour de trois axes complémentaires :

  • Axe 1 : Les fonctionnalités écologiques des différentes composantes de la trame verte et bleue, à différentes échelles
  • Axe 2 : Les processus d’innovation dans l’action publique
  • Axe 3 : La gestion des trames vertes et bleues et le suivi de leur efficacité

Les résultats des projets des programmes DIVA 1, 2 et 3 sont consultables sur le site dans les onglets correspondants.

Mots clés : Biodiversité, agriculture, action publique, trame verte et bleue, cohérence territoriale

Contacts: Jacques Baudry (INRA) et Anne-Sophie Carpentier (MEDDE)

Extrait des recommandations de l'APR DIVA 3 :

Le programme DIVA s’inscrit dans une logique d’appui aux politiques publiques du Ministère en charge de l'écologie et du développement durable (MEDDE). Les projets devront donc mettre l’accent à la fois sur :
- le développement de connaissances,
- l’appui à la conception, à la mise en place et à l’évaluation des politiques publiques.
Dans ce contexte, il est proposé de s’intéresser à toutes les échelles de continuités (échelle locale, échelle du paysage dont l’échelle régionale, échelle continentale) et à toutes les formes de continuités (couloirs migratoires, pas japonais, continuités surfaciques, grandes plaines, éléments linéaires : haies, bandes enherbées, etc.).
Les recherches se focaliseront sur les territoires ruraux et leurs « interfaces » : lisières forestières, bosquets, bandes enherbées, espaces péri-urbains, dépendances vertes des infrastructures de transport et aires protégées. La continuité longitudinale des cours d’eau ne relève pas de cet appel.
Si l’approche orientée espèce est intéressante dans la mesure où elle peut mettre en évidence la fonctionnalité de certains éléments du paysage, sa portée reste limitée car elle conduit à multiplier les études au cas pas cas. La modélisation basée sur des traits fonctionnels peut permettre d’avoir une réponse plus générale ainsi que l’étude des communautés. De plus, de nombreuses connaissances sont d’ores et déjà disponibles pour la restauration de la qualité écologique des milieux pour un certain nombre de groupes biologiques. Les besoins de connaissance sont cependant forts pour l’intégration de la flore dans la trame verte et bleue.
L’enjeu de l’appel à propositions de recherche « Continuités écologiques dans les territoires ruraux et leurs interfaces » sera d’intégrer ces connaissances dans les contextes juridique, économique et social actuels pour les rendre disponibles pour l’action publique en matière de biodiversité et d’aménagement du territoire.

Le fonctionnement du programme DIVA 3 :

Le programme DIVA 3 est piloté par le Service de la Recherche du Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie (MEDDE).

Il est doté de deux instances : un Comité d’Orientation et un Conseil Scientifique.

Le Comité d’orientation
 
Il est composé de représentants des directions du ministère chargé de l’environnement et de ses établissements publics, de représentants d’autres ministères et d’autres groupes d’intérêt impliqués dans la gestion de la biodiversité.
Il a pour mission de définir les orientations du programme, de déterminer les propositions de recherche prioritaires pour l’action publique suite à l’évaluation scientifique réalisée par le Conseil scientifique et d’accompagner les actions d’animation, d’évaluation et de valorisation du programme.

Le Comité d'Orientation du programme est présidé par Philippe Courtier, Chef du service de la recherche du MEDDE.

Le Conseil scientifique
 
Il est indépendant et composé d’experts dans les disciplines concernées par le programme. Il a pour mission de formaliser les priorités exprimées par le Comité d’orientation sous forme d’appels à propositions de recherche, d’expertiser les réponses et de proposer et mettre en œuvre des actions d’animation, d’évaluation et de valorisation du programme.

Alain Peeters est le Président du Conseil scientifique de DIVA 3 et directeur de RHEA environnement.

La coordination scientifique
 
La coordination scientifique est réalisée par Jacques Baudry (SAD-Paysage, INRA de Rennes) et Anne-Sophie Carpentier (Service de la Recherche du MEDDE).
 
Il s’agit d’une part de préparer les réunions des instances du programme, et d’autre part d’organiser l’animation du programme.
Celle-ci s’articule autour de séminaires réunissant Conseil scientifique, Comité d’orientation et équipes de recherches impliquées dans le programme. Ceux-ci ont pour objectif de faire se rencontrer et dialoguer chercheurs, décideurs et gestionnaires afin d’avancer sur les questions générales posées par la gestion de la biodiversité.
Des documents de synthèses sont également produits dans le cadre de l’animation pour mettre les résultats à la disposition d’un public large.
Enfin, chaque phase du programme est conclue par un colloque final ouvert à l’ensemble des chercheurs, décideurs et gestionnaires intéressés par les problématiques de DIVA.