En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu OLA Allenvi AnaEE France

OLA : Description de l'Observatoire des LAcs

Types d'observation & variables mesurées

 * Les grands lacs péri-alpins :

Acquisition de données limnologiques sur le long terme par des protocoles standardisés.

     > Les séries chronologiques concernent :

               1-      Les suivis limnologiques classiques. 

Les données acquises (au minimum de manière mensuelle) s’appuient sur des protocoles standardisés (nombreux protocoles normalisés et faisant l’objet d’intercalibrations) et sont validés par les techniciens et scientifiques référents avant saisie dans la Base de données de OLA.

les suivis sont effectués en un point représentatif de chaque lac (à des pas de temps au minimum mensuel) pour les paramètres suivants :

- la transparence et les conditions générales (vents, température de l'air, ...)

- la température, la lumière, l'oxygène dissous, la turbidité, la conductivité et le pH. Ces paramètres sont mesurés tout le long de la colonne d'eau.

- les paramètres physico-chimiques classiques (pH, conductivité, alcalinité, formes du phosphore, formes de l'azote, silice réactive, carbone organique, azote, carbone et phosphore particulaires et anions et cations majeurs) sont mesurés à plusieurs profondeurs le long de la colonne d'eau.

- la production primaire et la chlorophylle a sont mesurés à plusieurs profondeurs dans la couche euphotique.

- le phytoplancton, le zooplancton sont identifiés et quantifiés sur un échantillon intégré de la couche euphotique et entre 0 &50m, respectivement.

- les bassins versants (en particulier celui de la Dranse, BV du Léman) sont suivis en débit et en chimie classique ( pH, conductivité, alcalinité, formes de l'azote et du phosphore, silice réactive, carbone organique, cations et anions majeurs, MES).

               2-       La mise en place de suivis plus récents sur les assemblages microbiens pico-planctoniques et benthiques

par des approches de séquençage massif (partenariat CARRTEL- LMGE), et par des quantifications en cytométrie en flux. Ces données complètent les paramètres acquis dans le cadre du suivi classique.

      > En parallèle des suivis observatoire,  des collections sont constituées :

L'ensemble des prélèvements biologiques alimente également les collections de OLA : échantillons de phytoplancton et de zooplancton, écailles de poissons, ADN des communautés microbiennes.

 * Les lacs d’altitude Alpes et les lacs du Massif Central :

> Les suivis sont effectués au minimum une fois par an pour estimer les paramètres classiques permettant de caractériser ces lacs : transparence, température, l'oxygène dissous, la turbidité, la conductivité, pH, teneurs en azote, phosphore, silice réactive, carbone organique, chlorophylle a, composition et biomasse du phytoplancton.

> Un renforcement de ces suivis est effectué par des capteurs in situ haute fréquence (T°C, O2)

Un suivi annuel allégé renforcé par des capteurs en continu 

 Les suivis effectués, en général une fois par an, vise à caractériser ces lacs à partir de paramètres physico-chimiques et biologiques classiques : transparence, température, l'oxygène dissous, la turbidité, la conductivité, pH, teneurs en azote, phosphore, silice réactive, carbone organique, chlorophylle a, composition et biomasse du phytoplancton..

  Par ailleurs un renforcement des suivis de ces sites peu accessibles  est effectué par l’implémentation de capteurs automatisés in situ haute fréquence (T°C, O2) en vue de caractériser les dynamiques (thermique, hydrodynamique) de ces systèmes.

* Le lac Remoray (Jura) et Créteil (urbain) :

  • Sur les lacs Remoray (Jura) et Creteil :

> Les données sont ici issues uniquement de capteurs haute fréquence (T°C- O2, chlorophylle-PAR).

---> Retour au menu 'Observations'