En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal logo SOERE PRO Logo CIRAD Logo AnaEE Logo IRD Logo Ouagadougou university

valOr PRO : valorisation agricole des Produits Résiduaires Organiques SOERE PRO

Rendements des cultures

L'épandage des PRO permet d'augmenter le rendement des récoltes au cours du temps. Les effets sont cumulés, ils s'additionnent sur le long terme. Pour le maïs au bout de 7 épandages, les PRO permettent d'atteindre les mêmes rendements que ceux des parcelles recevant la fertilisation azotée optimale. Ces résultats permettent de penser que les PRO peuvent potentiellement se substituer à une fertilisation minérale tout en garantissant des rendements égaux. Les effets sont moins marqués sur le blé. Les rendements, en augmentation, n'ont pas encore dépassé ceux de la fertilisation minérale.

Rendements des cultures après 12 ans

Le rendement moyen des cultures avec et sans fertilisation minérale azotée au démarrage de l'essai était de 101,5 et 84,8 quintaux MS de grain de maïs par ha et de 104,5 et 88,8 quintaux MS / ha pour les rafles respectivement.
Les rendements en 2010, soit après 7 épandages, sont présentés dans les Figures 1 et 2.
L'épandage de PRO a un effet positif signifiicatif sur le rendement par rapport au témoin en l'absence de fertilisation azotée (environ + 52%).  Ces effets sont moins marqués dans le cas d'une fertilisation azotée complémentaire optimale. Dans ce cas, seul le traitement fumier présente un rendement significativement supérieur au témoin recevant de l'azote. Les autres traitements présentent des rendements supérieurs, mais non significativement.
En revanche, l'apport de PRO sans fertilisation azotée permet d'atteindre des rendements comparables aux rendements obtenus dans les parcelles témoins recevant de l'azote. Les effets cumulés des 7 épandages permettent potentiellement faire l'impasse sur une fertilisation azotée.

Figure1.quintaux-de-MS-ha-mais

Figure 1. Rendements de grains exprimés en quintaux de MS / ha pour le maïs en 2010 (en plein les cultures recevant une fertilisation azotée optimale, en hachuré les cultures ne recevant pas de fertilisation complémentaire). Les différences observées entre le traitement témoin et les traitements PRO sont significatives en l'absence de fertilisation azotée ; avec fertilisation azotée, l'effet des PRO sur le rendement grain n'est pas significatif (test non paramétrique de Mann-Whitney).

Figure2

Figure 2. Rendements des tiges et feuilles de maïs exprimés en quintaux de MS / ha pour le maïs en 2010 (en plein les cultures recevant une fertilisation azotée optimale, en hachuré les cultures ne recevant pas de fertilisation complémentaire). En l'absence de fertilisation azotée, les PRO montrent des rendements significativement supérieurs à ceux du témoin ; avec fertilisation azotée, seul le traitement fumier présente une différence significative avec le témoin(test non paramétrique de Mann-Whitney).

 

Evolution du rendement des cultures suite aux épandages successifs

L'effet positif des épandages sur le rendement est progressif dans le temps. Il est le résultat des effets des épandages successifs, comme le montre la comparaison des rendements entre parcelles ne recevant que des PRO et les parcelles témoin recevant de l'azote (Figure 3).
La figure représente le rendement relatif des traitements PRO seuls par rapport au traitement témoin + fertilisation azotée optimale. Jusqu'en 2005, ce rendement relatif est inférieur à 1, ce qui signifie que l'apport de PRO seuls, ne permet pas d'égaler les rendements obtenus avec la fertilisation azotée seule. En revanche, à partir de 2005, pour le maïs, les rendements avec PRO sont supérieurs à ceux de la fertilisation azotée. Pour le blé ou l'orge (2007), les rendements relatifs restent inférieurs à 1, mais ils présentent une augmentation continue depuis le début de l'essai, qui peut laisser supposer que sur le long terme, les rendements avec PRO dépasseront les rendements avec fertilisation minérale uniquement.
Ces résultats montrent également l'importance de l'étude sur le long terme, pour étudier l'épandage des PRO.

figure3.traitement-PRO

Figure 3. Evolution des rendements relatifs des traitements PRO sans fertilisation azotée par rapport au traitement témoin avec fertilisation azotée optimale.