En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal logo SOERE PRO Logo CIRAD Logo AnaEE Logo IRD Logo Ouagadougou university

valOr PRO : valorisation agricole des Produits Résiduaires Organiques SOERE PRO

Mesure de l’impact d’apports répétés de composts urbains sur les émissions de protoxyde d’azote en champ cultivé

Mercier et al.
© Mercier
Mercier V, Hagberg J, Bammé A, Vachet E, Rampon J-N, Houot S

Résumé

L’agriculture contribue pour 13,5% aux émissions de gaz à effet de serre (GES). Les émissions de protoxyde d’azote (N2O) contribuent pour moitié à ces émissions de GES par l’agriculture et sont largement liées au fonctionnement biologique des sols (processus de nitrification et dénitrification). Par ailleurs, le contexte  réglementaire actuel (lois Grenelle, lois sur les déchets, loi de transition énergétique), est favorable au développement du recyclage des produits résiduaires organiques (PRO)  en agriculture.

Depuis 2010, un réseau de sites d’expérimentation au champ mis en place pour étudier les impacts d’apports répétés de PRO sur la qualité des agrosystèmes sur le long terme a été labellisé au niveau national (SOERE PRO pour système d’observation et d’expérimentation pour la recherche en environnement).

L’étude se déroule sur le site « QualiAgro », un des sites de ce réseau SOERE PRO. En décembre 2015 le dispositif s’est équipé un système de chambre automatisée pour le suivi des gaz à effet de serre (GES).  Ce système vise à comprendre les dynamiques d’émissions des GES (N2O et CO2) dont les potentiels impacts environnementaux pourraient contrebalancer les intérêts des apports de composts au sol.

Les résultats présentés portent sur les six premiers mois de mesure de ces émissions de GES dans 2 modalités : apport d’engrais organique ou de compost de boue DVB. Tout d'abord, grâce à l'analyse des flux cumulés de N2O, nous réalisons que les émissions sont plus importantes sur la modalité DVB avec 229gN/ha (111 kg eqCO2/ha) contre 149gN/ha (73 kg eqCO2/ha) pour la modalité témoin. Le suivi de paramètres physico-chimiques du sol réalisés en parallèle (pH, azote minéral, teneur en eau), montre que les facteurs favorisants les émissions les plus importants seraient la teneur en nitrates disponible pour  les microorganismes et le taux de remplissage en eau des pores du sol (WFPS). Ces deux éléments étant les principaux paramètres influant la dénitrification.

Un autre objectif de cette étude était de simuler les flux de N2O émis, l’évolution des stocks en l’azote minéral du sol et le WFPS à l’aide du modèle CERES-EGC.  Malgré des difficultés rencontrées à caler ce modèle très complexe, les émissions de protoxyde d'azote simulées sont plutôt bien représentées. Elles suivent la même dynamique que les flux relevés par les chambres de mesures. Toutefois, il y a une surestimation non négligeable du modèle quant aux émissions de fin décembre, début janvier. Les quantités d'azote minéral simulées suivent également la même tendance de surestimation. Enfin la quantité d'eau contenue dans les pores du sol (WFPS) n'est pas simulée correctement avec des valeurs pratiquement toujours inférieures à celles mesurées dans les deux modalités.

S’il est encore trop tôt pour répondre à la question « est-ce que les émissions de N2O  contrebalancent le stockage de carbone dans les sols? », l’augmentation des stocks de C dans le traitement DVB depuis le démarrage de l’essai (18 ans), soit  25 tC/ha, représente un stockage de  0.7 tC/ha sur une période de 6 mois (durée de suivi des émissions de GES) ou 1800kg eq CO2 reste supérieure aux 38 kg eq CO2/ha émis par les GES de décembre à fin juin.

Documents à télécharger